GP de Grande-Bretagne : Brawn satisfait du format sprint

GP de Grande-Bretagne : Brawn satisfait du format sprint©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mardi 20 juillet 2021 à 19h10

Principal ordonnateur de l'expérimentation d'un format de course sprint de qualification ce week-end à Silverstone, Ross Brawn n'a pas caché sa satisfaction à l'issue d'un week-end marqué par deux courses animées.



La Formule 1 n'a pas manqué son expérimentation le week-end dernier. A l'occasion du Grand Prix de Grande-Bretagne, la discipline a chamboulé les habitudes des écuries avec une course de qualification disputée sous la forme d'un sprint de 17 tours le samedi afin d'établir la grille de départ du Grand Prix. Directeur sportif de la F1, Ross Brawn est celui qui a eu l'idée de ce format de week-end différent, après avoir vu les écuries être particulièrement hostile à celle menant à une grille inversée. « Je suis vraiment satisfait du premier week-end sprint en F1. Nous étions convaincus que cela ajouterait plus d'engagement pour les fans sur les trois jours de compétition, et c'est bien ce qui est arrivé, a déclaré l'ancien dirigeant de Ferrari dans son éditorial publié sur le site officiel de la F1. A mes yeux, je ne vois pas d'argument pour dire que ça n'a pas amélioré le week-end de course. »

Brawn : « Un peu d'incertitude est bénéfique pour les spectateurs »

Pour celui qui a beaucoup compté quand Michael Schumacher dominait la F1 avec l'écurie de Maranello, le fait que les écuries n'ont eu qu'une heure pour préparer la séance de qualifications « a eu un impact net sur le week-end ». Pour justifier cela, Ross Brawn a mis en avant la différence de réglages entre Max Verstappen, avec une monoplace plus chargée au niveau aérodynamique et moins véloce en ligne droite, et Lewis Hamilton, qui bénéficiait d'une Mercedes avec un appui moindre et d'une vitesse de pointe plus importante. « Un peu d'incertitude est bénéfique pour les spectateurs », assure le bras droit de Stefano Domenicali. Après ce premier essai à Silverstone, deux autres doivent avoir lieu dans le courant de la saison, avec Monza et Interlagos qui reviennent souvent dans les discussions pour accueillir ces expérimentations. Mais, Ross Brawn l'assure, « nous n'allons pas prendre une décision quant à l'avenir du sprint tant que nous n'avons pas effectué les trois essais sur trois circuits différents ». En effet, les dirigeants de la F1 entendent s'asseoir autour d'une table avec les écuries pour échanger sur ce qui pourrait être modifié et amélioré afin de pérenniser ce format alternatif, qui ne devrait toutefois pas devenir la norme à l'avenir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.