GP de Belgique (Qualifications) : Avec une marge insolente, Hamilton a signé la pole position

GP de Belgique (Qualifications) : Avec une marge insolente, Hamilton a signé la pole position©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 29 août 2020 à 16h05

Au volant d'une Mercedes intouchable sur le "Toboggan des Ardennes", Lewis Hamilton a signé une éclatante pole position devant Valtteri Bottas et Max Verstappen.



Lewis Hamilton était absolument intouchable ! Au volant d'une Mercedes W11 parfaitement à l'aise sur le circuit de Spa-Francorchamps, le Britannique a fait voler en éclats le record du tracé détenu depuis deux ans par Sebastian Vettel (1'41''252) au terme d'une séance de qualifications où il n'a jamais été mis en difficulté et où il a tiré parti, sans doute pour la dernière fois, de la pleine mesure de sa motorisation. Une pole position qu'il a immédiatement dédié à l'acteur Chadwick Boseman, décédé ce vendredi. Le contraste est saisissant avec Valtteri Bottas. Le Finlandais, qui avait attaqué le week-end en force avec le meilleur temps de la première séance d'essais libres, n'a pas été aussi à l'aise que son coéquipier et la différence sur un tour est énorme (+0''511). Heureusement pour le pilote Mercedes, Max Verstappen a mal géré le déploiement de l'énergie dans son dernier tour, manquant de puissance pour conclure son tour. Le pilote Red Bull Racing a pris la troisième place à... quinze millièmes du Finlandais.

Le choix radical de Renault a payé

Derrière le Top 3, Daniel Ricciardo a confirmé la très bonne forme de Renault ce samedi. Alors qu'Esteban Ocon a signé le deuxième temps de la dernière séance d'essais libres, l'Australien est allé chercher une très belle quatrième place à huit dixièmes de la pole position. Le résultat d'ensemble de l'écurie française est complété par la sixième place d'Esteban Ocon, signe que les choix de Renault, avec un appui aérodynamique réduit au minimum pour maximiser la vitesse de pointe, a clairement payé. Alexander Albon s'est glissé entre les deux pilotes de la marque au losange. Avec les « Mercedes roses », Sergio Pérez et Lance Stroll ont déçu avec, respectivement, les huitième et neuvième positions, les McLaren de Carlos Sainz Jr et Lando Norris. En Q2, Pierre Gasly a regretté un dernier tour décevant qui l'a contraint à une douzième place sur la grille de départ. Le Français a été battu dans l'exercice de la séance de qualifications pour la première fois de la saison par son coéquipier Daniil Kvyat.


Ferrari en Q2, un petit miracle

Les deux pilotes AlphaTauri ont devancé de bien piètres Ferrari. Charles Leclerc a signé le 13eme temps avec un quart de seconde d'avance sur son coéquipier Sebastian Vettel. Un an après avoir trusté la première ligne de manière insolente, les monoplaces de la Scuderia ne seront qu'en septième ligne. Une contre-performance largement imputable au moteur, en grande difficulté face aux caractéristiques de Spa-Francorchamps, ce qui laisse imaginer le pire pour Monza le week-end prochain. Ceci est confirmé par l'élimination dès la Q1 des deux Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi ainsi que des deux Haas de Romain Grosjean, 17eme, et Kevin Magnussen, qui fermera la marche au départ ce dimanche. Une course où une incertitude est très grande, celle de la météo. En effet, la pluie est annoncée, ce qui pourrait annuler le choix tactique des deux Mercedes et de Max Verstappen, qui doivent s'élancer en pneus medium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.