GP d'Italie : 24 ans après Olivier Panis, Pierre Gasly offre un succès en F1 à la France

GP d'Italie : 24 ans après Olivier Panis, Pierre Gasly offre un succès en F1 à la France©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 06 septembre 2020 à 17h04

Au terme d'une course d'anthologie marquée par une erreur incroyable de Mercedes et Lewis Hamilton, Pierre Gasly remporte le Grand Prix d'Italie et signe la première victoire française en Formule 1 depuis 24 ans !



24 ans après, Olivier Panis ne peut plus dire qu'il est le dernier Français vainqueur d'un Grand Prix de Formule 1. Sur un circuit où la Scuderia Toro Rosso a signé ce qui était jusqu'à maintenant sa seule victoire, avec Sebastian Vettel en 2008, Pierre Gasly a ajouté son nom à la liste des pilotes qui ont remporté une course du championnat du monde de F1. Un succès inattendu, qui fait suite à sa deuxième place au Brésil l'an passé, qui doit à beaucoup de facteurs à l'issue de 53 tours absolument fous dans le « Temple de la Vitesse ». Le tournant de la course a eu lieu au 21eme tour quand, alors que Kevin Magnussen a garé sa Haas près de l'entrée des stands, Lewis Hamilton a plongé dans les stands pour faire son changement de pneus... Or la ligne des stands était fermée afin d'éviter de mettre en danger les commissaires qui poussaient la monoplace du Danois en sécurité. La conséquence a été lourde pour le Britannique, condamné à un arrêt de dix secondes à son stand.

Gasly et AlphaTauri sourient, Ferrari pleure

Avant l'intervention de la voiture de sécurité consécutive à l'arrêt inopiné de Kevin Magnussen, Pierre Gasly a fait son passage par les stands. Ce qui a permis au Français de remonter jusqu'à la troisième place quand le peloton a plongé dans la ligne des stands pour faire ce changement de pneus. Mais ce n'était pas la fin des émotions à Monza. Alors que Sebastian Vettel a vu ses freins le trahir après six tours, Charles Leclerc a perdu le contrôle de sa Ferrari alors qu'il attaquait pour remonter dans le peloton. Sorti violemment dans la Parabolique, le Monégasque a provoqué un drapeau rouge qui a changé la donne alors que Ferrari a vécu une nouvelle journée noire après Spa-Francorchamps. Après une longue interruption, la direction de course a ordonné un départ arrêté pour relancer la course. Avant d'effectuer sa pénalité, Lewis Hamilton a tout donné sur le premier tour alors que Pierre Gasly a réussi son départ pour s'emparer de la deuxième place devant Lance Stroll, qui a profité d'un arrêt gratuit avec le drapeau rouge. Une deuxième place qui est devenue la première après l'arrêt de Lewis Hamilton.


Gasly a fait mieux que résister pour s'imposer en beauté

Un départ qui a tourné à la catastrophe pour le Canadien qui a cédé face à Pierre Gasly et Carlos Sainz Jr avant de tirer tout-droit à la deuxième chicane et de laisser passer les deux Alfa Romeo Racing, qui ont ensuite chuté dans la hiérarchie par la pénalité d'Antonio Giovinazzi, la même que celle infligée à Lewis Hamilton, et le manque de rythme de Kimi Räikkönen. Après avoir pris la tête, le pilote AlphaTauri a creusé un écart proche de quatre secondes sur le pilote McLaren qui a haussé le rythme mais trop lentement pour espérer aller attaquer le Français dans les derniers tours. Revenus sous la seconde, pouvant donc utiliser son DRS, dans le dernier tour, Carlos Sainz Jr n'a jamais pu être une véritable menace pour Pierre Gasly, qui s'impose avec moins d'une demi-seconde d'avance. Lance Stroll offre à Racing Point un podium mérité après avoir maîtrisé Lando Norris. Pour Mercedes, c'est une course à oublier. Après un départ manqué, Valtteri Bottas a plongé dans le peloton et s'est plaint de ne pas pouvoir attaquer avec le mode moteur sélectionné pour les qualifications. Le Finlandais termine finalement cinquième juste devant Daniel Ricciardo alors que Lewis Hamilton, ressorti dernier à 30 secondes de Pierre Gasly, termine finalement septième à 17 secondes du Français. Esteban Ocon, avec une Renault loin du niveau vu à Spa-Francorchamps, prend la huitième place alors que Romain Grosjean prend la 12eme place. Ce Grand Prix d'Italie 2020 restera dans l'histoire du sport automobile français et va sans doute faire taire beaucoup de monde un an après la rétrogradation de Pierre Gasly au sein de la filière Red Bull.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.