GP d'Espagne (Qualifications) : La pole position pour Lewis Hamilton

GP d'Espagne (Qualifications) : La pole position pour Lewis Hamilton©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 15 août 2020 à 16h07

Après avoir été dominé dans l'exercice par Valtteri Bottas à Silverstone le week-end dernier, Lewis Hamilton est allé chercher la pole position du Grand Prix d'Espagne devant son coéquipier.



Lewis Hamilton avait envie de faire la fête pour, peut-être, la dernière fois. Alors que la FIA compte, dès le Grand Prix de Belgique, interdire le changement de mode moteur entre les qualifications et la course afin de mettre un frein à la domination des Flèches d'Argent, les pilotes Mercedes vont une nouvelle fois monopoliser la première ligne au départ du Grand Prix d'Espagne. Intouchables, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas se sont expliqués lors d'une Q3 qui s'est décidée dès la première des deux tentatives. Alors que le Finlandais avait pris la main à l'issue des deux premiers secteurs, le Britannique a tout donné dans les derniers virages pour aller signer le meilleur temps (1'15''584) et devancer son coéquipier de seulement 59 millièmes de seconde. Derrière, Max Verstappen ne peut que se résigner car il émarge à sept dixièmes des Mercedes et, cette fois, le Néerlandais ne pourra pas jouer la carte de la stratégie décalée, le Top 10 de cette séance de qualifications ayant fait le choix des pneus tendres en Q2.

Les Racing Point également en « mode fête », Ferrari à nouveau à la peine

Derrière l'attendu trio de tête, on retrouve les deux Racing Point. Absent pour les deux rendez-vous de Silverstone pour cause de coronavirus, Sergio Pérez a une nouvelle fois montré à Lance Stroll qui était le patron. Le Mexicain a signé le quatrième temps à neuf dixièmes de Lewis Hamilton et devance d'un peu plus d'un dixième le Canadien. S'il peine à faire la comparaison avec Max Verstappen, auquel il rend sept dixièmes, Alexander Albon a tout donné et signe le sixième temps devant les deux McLaren de Carlos Sainz Jr et Lando Norris. Comme depuis le début de la saison, Charles Leclerc sauve la mise de la Scuderia Ferrari mais, à une seconde et demie des Mercedes, le Monégasque devra encore réaliser un miracle pour signer un bon résultat en course ce dimanche, partant de la neuvième position. Il n'a pu devancer que Pierre Gasly lors de la Q3 alors que Sebastian Vettel n'a pas passé le cut en Q2 pour deux millièmes de seconde et partira onzième, premier pilote à avoir un libre choix de gommes sur la grille de départ.


Les Renault dans le dur, Grosjean n'a pas retrouvé ses marques

Mais une des vraies déceptions de cette séance de qualification restera la performance des pilotes Renault. Daniel Ricciardo et Esteban Ocon n'ont pas été en mesure de se battre pour une place en Q3. L'Australien sera 13eme sur la grille, deux places devant son coéquipier français qui reste interloqué par la différence de performance entre les deux R.S.20. Romain Grosjean, pour sa part, n'a pas confirmé le potentiel de performance vu ce vendredi avec sa Haas. Dans le Top 10 tout au long des deux premières séances d'essais libres, le pilote tricolore n'a pas retrouvé les mêmes sensations au début des qualifications. Il faut dire que ses mécaniciens ont dû travailler tard cette nuit pour changer son moteur Ferrari. Le résultat est une 17eme place juste derrière son coéquipier Kevin Magnussen. Seule satisfaction, les deux Williams de George Russell et Nicholas Latifi ainsi que l'Alfa Romeo Racing d'Antonio Giovinazzi ont pu rester derrière lui. Une séance de qualifications qui ouvre la porte à une course loin d'être jouée, les conditions météorologiques annoncées pouvant mettre à rude épreuve les monoplaces et, surtout, leurs pneus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.