GP d'Espagne : Hamilton surpris, Verstappen satisfait, Grosjean perdu... Les réactions des pilotes

GP d'Espagne : Hamilton surpris, Verstappen satisfait, Grosjean perdu... Les réactions des pilotes©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 16 août 2020 à 20h45

Retrouvez les réactions des pilotes à l'issue du Grand Prix d'Espagne, sixième manche de la saison 2020 de Formule 1.

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - 1er

« Je me sens vraiment très bien. C'était génial, un effort incroyable de la part de mon équipe. C'était une vraie surprise car ça s'est passé différemment avec les pneus, on a été capables de les gérer. On a vraiment été bons dans ce domaine aujourd'hui (dimanche). Quand on compare avec ce qui s'est passé le week-end dernier, par rapport à ce week-end, c'est incroyable ce qu'on a fait aujourd'hui (dimanche). Je pouvais encore continuer, j'aurais bien fait des tours en plus. Comprendre quels pneus on allait utiliser en course est quelque chose qu'on a beaucoup étudié afin de mettre en place notre stratégie. J'ai réussi à faire tenir les pneus plus longtemps que prévu et, dans ma tête, j'étais presque parti pour faire un seul arrêt. Mais, au final, il n'y avait pas besoin de prendre ce risque, j'ai eu des pneus medium frais montés sur la voiture et ça a fonctionné. Merci à toute l'équipe, à l'usine. »

Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) - 2eme

« Réussir à séparer les deux Mercedes, c'est vraiment très bien. Nous n'avions pas le rythme de Lewis Hamilton donc terminer deuxième est un très bon résultat. Le départ était crucial, parvenir à dépasser Valtteri Bottas était important et, après, j'ai essayé de gérer mon propre rythme. Je m'attendais à avoir un peu plus de soucis avec les pneus en fin de relais mais, dans mon relais de milieu de course, j'étais satisfait de l'état de mes gommes. J'étais plutôt à l'aise. On va essayer d'améliorer les choses mais les autres ne vont pas attendre et continuer à faire progresser leur monoplace.

Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) - 3eme

« Le départ a été le moment le plus important de la course. Dans le premier relais, j'ai essayé d'être à l'attaque mais j'ai vraiment abimé mes pneus. J'ai souffert derrière Max Verstappen, c'était si difficile de pouvoir envisager de dépasser sur cette piste. Encore une fois, le départ a fait toute la différence. Je ne sais pas ce qui est arrivé, il faut qu'on regarde ça. Lewis Hamilton a réussi à prendre un bon départ, je n'avais pas d'aspiration contrairement à Max Verstappen. C'était, comme toujours, serré. J'ai été pris en sandwich, c'est décevant. »

Lance Stroll (CAN/Racing Point) - 4eme

« J'ai eu un bon départ et j'ai pu passer Sergip Pérez et Valtteri Bottas, ce qui m'a mis en bonne position afin de réussir un bon résultat. Faire plusieurs tours à la troisième position était un sentiment agréable, même si je ne savais pas qu'on était dans la course avec les Mercedes. Finir quatrième était le maximum possible aujourd'hui (dimanche). Avec Sergio Pérez, on a u une belle bataille même si ça a dû donner des cheveux gris supplémentaires à Otmar Szafnauer (directeur de l'écurie Racing Point, ndlr). Durant la course, on est passés sur une stratégie à deux arrêts mais j'ai pu remonter plusieurs places et, tard dans la course, dépasser Sebastian Vettel. J'ai ensuite gagné une place grâce à la pénalité pour Sergio Pérez. Aujourd'hui (dimanche), tout tournait autour de la gestion des pneus, qui était difficile dans la chaleur, mais on est parvenu à s'en sortir. »

Sergio Pérez (MEX/Racing Point) - 5eme

« Mon départ a été difficile et j'ai perdu une place face à Lance Stroll, mais nous avons réussi à nous récupérerr et réussir une bonne course. Je pense que j'étais à la limite pour faire fonctionner une stratégie à un seul arrêt mais on a pu y arriver, ce qui a demandé beaucoup de gestion des pneus et un bon travail de la part de l'équipe. C'était sympa de se battre contre Lance Stroll mais la priorité était d'épargner les pneus. Je suis déçu d'avoir reçu une pénalité de cinq secondes, je ne pense pas qu'elle était juste en considérant que la première opportunité que j'ai eue pour m'écarter du chemin de Lewis Hamilton était dans le premier virage. Le principal, c'est que nous avons pu conserver la cinquième position et marquer beauoup de points aujourd'hui (dimanche). »

Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) - 9eme

« C'est vrai que j'aurais bien aimé doubler Alexander Albon. Je pense qu'on a essayé. On a pris un bon départ, je passe Charles Leclerc et Lando Norris sur le départ. Après, j'étais en huitième position et on ne perd qu'une place à cause de Sebastian Vettel qui était sur une stratégie à un arrêt. J'étais avec Carlos Sainz Jr, Alexander Albon, je suis content de marquer deux points mais c'est vrai que j'aurai aimé le passer. Sur le deuxième relais, on perd pas mal de temps derrière Kevin Magnussen et Esteban Ocon, on était tous dans un train de DRS et c'était vraiment très compliqué de doubler. On doit perdre cinq ou six secondes qui nous coûte la position de Vettel qui finit septième. Il y avait moyen de jouer la septième place, on a essayé et, au final, on se satisfait des deux points. »

Esteban Ocon (FRA/Renault) - 13eme

« Elle était longue, très longue cette course. On n'avait pas la vitesse qu'on aurait voulu avoir en début de week-end. Depuis le début, tant en qualifications qu'en course, on n'était pas aussi compétitifs qu'à Silverstone. Je pense qu'il n'y avait pas grand-chose de mieux à faire. C'est clair qu'il faudra qu'on revoie ce qu'on a fait au niveau de la stratégie. Peut-être qu'il y avait quelque chose de mieux à faire mais, ce qui est fondamental, c'est la vitesse et on ne l'avait pas. En gérant mieux les pneus, je pense qu'on aurait pu mieux faire sur une stratégie à un arrêt. On est déçus mais, à Spa-Francorchamps, je pense qu'on aura une voiture plus compétitive. On a vu qu'on manquait de performance mais sur les circuits avec plus de lignes droites, plus de grandeur, on est normalement mieux. Espérons que tout revienne dans l'ordre à Spa. »

Romain Grosjean (FRA/Haas) - 19eme

« L'enfer ! S'il y a un endroit où c'était l'enfer, c'était bien là. La voiture était inconduisible dès les premiers tours de roue. Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la nuit de vendredi à samedi mais ce n'est pas la même voiture. Vendredi, sur les longs relais et en essai de qualifications, la voiture était d'enfer, facile, pas de souci et la voiture faisait ce que je voulais. Honnêtement, c'était peut-être la pire voiture que j'ai conduite dans ma vie. »

Sources : interviews officielles Formula 1, Canal+, site officiel Racing Point

Vos réactions doivent respecter nos CGU.