GP d'Espagne : Grâce à une parfaite gestion, Lewis Hamilton signe une victoire autoritaire

GP d'Espagne : Grâce à une parfaite gestion, Lewis Hamilton signe une victoire autoritaire©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 16 août 2020 à 16h45

A la suite d'un départ réussi et grâce à une gestion de ses pneus meilleure qu'à Silverstone, Lewis Hamilton n'a jamais vu sa domination contestée par Max Verstappen et Valtteri Bottas.



Lewis Hamilton a rendu la pareille à Max Verstappen ! Battu par le Néerlandais, qui avait bien mieux su gérer ses pneus à l'occasion du Grand Prix du 70eme anniversaire de la F1 disputé le week-end dernier à Silverstone, le Britannique a offert un récital de gestion de son matériel sur l'exigeante piste de Barcelone. Auteur d'un départ parfait, le leader du championnat du monde a passé sans encombre le premier virage, ce qui n'a pas été le cas de son coéquipier. Valtteri Bottas, surpris par l'envol parfait de Lance Stroll sur sa droite alors qu'il contrôlait Max Verstappen sur sa gauche, s'est retrouvé piégé et contraint de rétrograder au quatrième rang. Alors qu'il voyait le duo de tête se détacher, le Finlandais aura attendu le cinquième tour pour se défaire de la « Mercedes rose » du Canadien mais ses espoirs de victoire étaient morts dans la manœuvre. Car, devant, Lewis Hamilton avait clairement un plan en tête. Sachant que sa Mercedes n'était pas la meilleure dans la conservation des pneus, le Britannique a imité la tactique de Charles Leclerc lors du Grand Prix de Singapour 2019.

Hamilton a répondu à Verstappen

Roulant à un rythme plus éloigné qu'à l'accoutumée de celui vu en qualifications, le pilote Mercedes a pris Max Verstappen à son propre jeu. Ce n'est qu'après une dizaine de tours que le Britannique a commencé à hausser le ton et à distancer de manière irrémédiable la Red Bull Racing du Néerlandais, qui n'avait clairement pas le rythme pour contrecarrer les plans des Flèches d'Argent. Sur une piste où doubler est quasiment impossible et où la course, qui est souvent une procession, se joue dans les stands, Max Verstappen a tenté de piéger Lewis Hamilton en s'arrêtant le premier après 21 tours mais le leader de la course a répondu immédiatement face au gain de terrain du Néerlandais, qui a su effacer près de quatre secondes. Toutefois, la Mercedes était clairement hors d'atteinte et la deuxième vague de changement de pneus n'a strictement rien changé à la hiérarchie. C'est presque tranquillement que Lewis Hamilton est allé chercher la victoire avec un boulevard d'avance sur la concurrence. Max Verstappen a concédé 24 secondes au Britannique alors que Valtteri Bottas, ne pouvant pas aller chercher le Néerlandais, a fait le pari d'un troisième arrêt à deux tours de la fin pour aller cherche dans la dernière boucle le meilleur tour en course (1'18''183) et le point bonus qui va avec. Tout le reste du peloton a fini à un tour du vainqueur !



Les Racing Point au rendez-vous, Vettel sauve la mise de Ferrari

Derrière le trio de tête, les deux pilotes Racing Point ont clairement tenu leur rang. Sergio Pérez n'a pas manqué son retour à la compétition. Le Mexicain, absent lors des deux courses à Silverstone pour cause de coronavirus, a pris la cinquième place juste derrière Lance Stroll en raison d'une pénalité de cinq secondes pour ne pas avoir respecté les drapeaux bleus quand Lewis Hamilton lui a pris un tour. Carlos Sainz Jr prend une belle sixième place pour McLaren devant un inattendu Sebastian Vettel. Parti du 11eme rang sur la grille de départ, l'Allemand a réussi à ne faire qu'un seul arrêt, au prix d'un dernier relais de 39 tours sur les pneus tendres et de plusieurs accrochages à la radio avec son stand. Le quadruple champion du monde permet à Ferrari de glaner quelques points alors que Charles Leclerc, trahi par sa monoplace, a dû abandonner au 41eme tour. Côté Français, Pierre Gasly prend deux points avec la neuvième place alors qu'Esteban Ocon et Romain Grosjean ont vécu une journée à oublier. Egalement avec une stratégie à un seul arrêt similaire à celle de son coéquipier Daniel Ricciardo seulement 11eme, le pilote Renault n'a jamais pu remonter dans les points. Romain Grosjean, pour sa part, a terminé 19eme et dernier à deux tours de Lewis Hamilton au terme d'une course difficile, loin du rythme aperçu ce vendredi. Avec cette victoire, le Britannique creuse l'écart au classement du championnat avec 37 points d'avance sur Max Verstappen et un avantage de 43 unités sur son coéquipier Valtteri Bottas. Place désormais à une pause avant le Grand Prix de Belgique, qui s'annonce intéressant avec la volonté de la FIA de serrer la vis sur les modes moteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.