GP d'Emilie-Romagne (Qualifications) : La pole position arrachée par Valtteri Bottas

GP d'Emilie-Romagne (Qualifications) : La pole position arrachée par Valtteri Bottas©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 31 octobre 2020 à 15h05

Après avoir vu Lewis Hamilton le priver de la pole position à Portimão le week-end dernier, Valtteri Bottas a répondu au Britannique à Imola, lors des qualifications du Grand Prix d'Emilie-Romagne. Max Verstappen devance Pierre Gasly pour la deuxième ligne.



Valtteri Bottas a rendu la monnaie de sa pièce à Lewis Hamilton ! Alors que, le week-end dernier, le Britannique a privé le Finlandais de la pole position du Grand Prix du Portugal dans sa dernière tentative, ce dernier a repris l'ascendant. Sur un circuit d'Imola que tous les pilotes, mis à part Kimi Räikkönen, ont découvert au volant d'une monoplace de Formule 1 ce matin à l'occasion de la seule séance d'essais libres de ce Grand Prix d'Emilie-Romagne condensé sur deux jours, c'est bien Valtteri Bottas qui a eu le dernier mot dans l'exercice toujours exigeant du tour de qualifications pour 97 millièmes de seconde par rapport à Lewis Hamilton. Troisième, Max Verstappen a vécu une séance de qualifications très difficile. Après avoir assuré en Q1, le Néerlandais a connu une alerte au niveau de son moteur Honda qui l'a contraint à repasser immédiatement par les stands. Après de longues minutes d'inquiétude, le pilote Red Bull Racing a pu reprendre la piste in extremis pour assurer sa place en Q3 et un départ en pneus medium, ce que seuls les pilotes Mercedes sont parvenus à réaliser dans la deuxième portion de ces qualifications. Toutefois, en Q3, Max Verstappen a été repoussé à plus d'une demi-seconde des Flèches d'Argent.

Gasly n'avait jamais fait mieux !

Maintenu au sein de la Scuderia AlphaTauri pour la saison 2021, alors que ses résultats plaident pour lui en vue d'une nouvelle promotion chez Red Bull Racing, Pierre Gasly a confirmé que son rythme du matin n'était pas un accident. Le pilote de l'écurie de Faenza, dont l'usine n'est qu'à seize kilomètres de l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari, a signé le quatrième temps à un peu moins de neuf dixièmes du meilleur temps signé par Valtteri Bottas. Le Rouennais profite de cette occasion pour signer le meilleur résultat de sa carrière dans l'exercice de la séance de qualifications et devance d'un cheveu Daniel Ricciardo et Alexander Albon. Le Thaïlandais, sous pression au sein de l'écurie Red Bull Racing, a souvent frisé la correctionnelle avec les limites de la piste, ayant plusieurs tours effacés par les commissaires mais parvenant à signer le sixième temps. Charles Leclerc, au volant de sa Ferrari, a une nouvelle fois sauvé la mise de l'écurie de Maranello avec un septième temps qui tranche avec la forme ascendante qui était la sienne lors des derniers rendez-vous. Daniil Kvyat, Lando Norris et Carlos Sainz Jr ferment la marche dans le Top 10. Si Renault y a placé Daniel Ricciardo alors que McLaren a vu ses deux pilotes participer à la Q3, la troisième écurie en lice pour le podium au classement constructeurs a vécu une mauvaise journée ce samedi à Imola.


Racing Point marque le pas, Grosjean a manqué de peu la Q2

En effet, Racing Point a vu Sergio Pérez et Lance Stroll échouer dès la Q2 avec la 11eme place pour le Mexicain alors que le Canadien n'a pu faire mieux que Lance Stroll. Entre les deux « Mercedes roses », Esteban Ocon n'a pu faire mieux que le 12eme rang, devançant George Russell et Sebastian Vettel. L'Allemand, toujours autant en difficulté avec sa Ferrari, pensait avoir fait un peu mieux mais sa meilleure marque en Q2 a subi la foudre des commissaires pour avoir trop empiété sur les à-côtés de la piste. Des décisions qui ont également maintenu un temps Romain Grosjean dans la course pour une place en Q2. Mais le pilote français, qui vit ses derniers Grands Prix en F1 après avoir confirmé son départ de l'écurie Haas en fin de saison, a manqué le « cut » en Q1 pour moins d'un dixième de seconde face à Lance Stroll et s'élancera de la 16eme position, devant Kevin Magnussen ainsi que Kimi Räikkönen alors que Nicholas Latifi et Antonio Giovinazzi formeront la dernière ligne. Sur un circuit où les pilotes n'ont pas forcément pu avoir toutes les données nécessaires pour aborder la course dans les meilleures conditions, les 63 tours pourraient être riches en événements malgré une piste étroite qui n'incite pas aux dépassements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.