GP d'Emilie-Romagne : Le programme sera condensé sur deux jours à Imola

GP d'Emilie-Romagne : Le programme sera condensé sur deux jours à Imola©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 04 août 2020 à 13h35

Le Grand Prix d'Emilie-Romagne, prévu le 1er novembre prochain sur le circuit d'Imola, sera inédit car les essais, les qualifications et la course seront condensés sur deux jours au lieu de trois.

Un retour attendu à plus d'un titre. Si la Formule 1 a refusé de tester des idées comme des courses de qualifications le samedi en vue du Grand Prix ou l'idée de courir sur des circuits inversés, comme le patron de Silverstone a pu le proposer sur le ton de la plaisanterie, elle est tout de même bien décidée à innover dans une certaine mesure au cours de cette saison 2020 à nulle autre pareille. Et, pour le retour de la discipline sur l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari d'Imola pour la première fois depuis le Grand Prix de Saint-Marin 2006 remporté par Michael Schumacher, le week-end va sans doute dérouter beaucoup de monde et notamment les pilotes. En effet, alors que le Grand Prix d'Emilie-Romagne a été programmé une semaine après le Grand Prix du Portugal, qui verra la F1 faire étape à Portimão pour la première fois, le programme a été condensé sur deux journées au lieu de trois. Alors que Monaco est habituellement la seule entorse à la tradition des essais libres le vendredi, qui ont lieu le jeudi en Principauté, avant les qualifications le samedi puis la course le dimanche, le Grand Prix d'Emilie-Romagne ne sera disputé que sur les journées du samedi 31 octobre et du dimanche 1er novembre.


Des horaires différents de l'habitude mais préparatoires pour 2022 ?

Lors de la première journée, les 20 pilotes en lice n'auront droit qu'à une seule séance d'essais libres longue de 90 minutes entre 10h00 et 11h30. Ce sera pour eux le seul moment où ils pourront faire évoluer les réglages de leurs monoplaces car, à partir de 14h00, l'heure sera déjà venue de décider des positions sur la grille avec la séance de qualifications, dont le format ne variera pas, entre 14h00 et 15h00. Enfin, pour la journée de dimanche, la course ne sera pas lancée à 15h10, horaire voulu par les propriétaires américains de la discipline depuis leur arrivée, mais à 13h10. Avec une course en Europe au début du mois de novembre, ce choix est sans doute judicieux du point de vue des températures. Mais ce week-end sur deux jours à Imola sera surtout une expérimentation grandeur nature pour l'avenir de la F1. En effet, alors que Liberty Media compte augmenter le nombre de Grands Prix par saison au-delà des 22 courses initialement prévues en 2020, condenser le programme permettrait aux équipes de moins solliciter leurs employés. Mais, sur le plan sportif, l'idée est également d'offrir moins d'opportunités aux écuries d'être préparées au mieux, ce qui pourrait rebattre les cartes en vue des courses. Le Grand Prix d'Emilie-Romagne sera scruté de près, à plus d'un titre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.