GP d'Emilie-Romagne : Bottas-Russell, à qui la faute ?

GP d'Emilie-Romagne : Bottas-Russell, à qui la faute ?©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 18 avril 2021 à 19h01

Impliqués dans un violent accident qui a causé l'interruption du deuxième Grand Prix de la saison pendant de longues minutes, Valtteri Bottas et George Russell se sont ensuite rejetés la faute.



Un violent accrochage. Dimanche, au 32e tour du Grand-Prix d'Emilie-Romagne, George Russell et Valtteri Bottas se sont sévèrement percutés, et ont terminé leur course dans les graviers. Le drapeau rouge a alors été déployé, et la course a dû être interrompue pendant de longues minutes. Après cet accident spectaculaire, le jeune Britannique de McLaren (23 ans), très en colère, s'est rapidement extirpé de sa monoplace pour dire ses quatre vérités au Finlandais, qui lui a répondu avec... un doigt d'honneur.

Bottas : "C'était clairement de sa faute"

Premier à passer devant les médias, le coéquipier de Lewis Hamilton chez Mercedes a estimé qu'il n'était pas fautif. "Je pouvais le voir plus tôt dans la ligne droite, et j'ai noté qu'il avait bougé vers la droite. De ce que j'ai vu sur les ralentis, j'ai laissé l'espace pour deux voitures, mais il a perdu le contrôle et m'a percuté, et c'était fini", a confié Bottas, avant de revenir sur leur vif échange : "Je ne sais pas ce qu'il cherchait à dire, car c'était clairement sa faute. Je ne suis pas content, mais c'est comme ça."

Russell : "Je lui ai demandé s'il essayait de nous tuer tous les deux"

Un avis que ne partage absolument pas Russell, qui tentait de déborder son adversaire par la droite quand l'accident a eu lieu. Et on lui a demandé ce qu'il avait bien pu dire au Finlandais de 31 ans. "Je lui ai demandé s'il essayait de nous tuer tous les deux, a ainsi confié l'Anglais. On allait incroyablement vite, et on connaissait les conditions... Pour lui, ce n'est rien une neuvième place. Mais pour nous, c'est énorme. Il n'y avait absolument aucune raison de bouger comme ça. C'est un gentleman's agreement entre les pilotes parce que nous avons toujours dit que cela provoquerait un jour un énorme accident. Et nous y voilà."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.