GP d'Autriche : Sans rival, Max Verstappen s'impose et distance un peu plus Hamilton au championnat

GP d'Autriche : Sans rival, Max Verstappen s'impose et distance un peu plus Hamilton au championnat©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 04 juillet 2021 à 16h27

A l'issue d'une course qu'il aura dominé de bout en bout, Max Verstappen a facilement remporté le Grand Prix d'Autriche devant Valtteri Bottas et Lando Norris. Le Néerlandais profite de la contre-performance de Lewis Hamilton, seulement quatrième, pour creuser l'écart au championnat.



Lewis Hamilton l'avait prédit ce samedi. Le Grand Prix d'Autriche a été une véritable promenade de santé pour Max Verstappen sur les terres de son écurie. Leader du premier au dernier virage, le pilote néerlandais est allé chercher sa troisième victoire consécutive après la France et la Styrie. A cela s'ajoute un avantage au championnat plus important que jamais par rapport à Lewis Hamilton. Si le départ a été marqué par deux tours de neutralisation à la suite du léger accrochage entre Antonio Giovinazzi et Esteban Ocon, qui a mis un terme prématuré à la course du Français en raison d'une suspension avant-droite brisée, le pilote Red Bull Racing n'a absolument jamais été inquiété et a patiemment creusé l'écart sur la concurrence, bien aidé par le rythme inférieur de Lando Norris, qui a été pénalisé pour avoir forcé le passage hors piste de Sergio Pérez sur une tentative de dépassement et qui a fini par céder après 21 tours de résistance face à Lewis Hamilton. Le jeu stratégique s'est rapidement mis en place pour les pilotes contraints de partir en pneus tendres puis Valtteri Bottas a repris la troisième place à Lando Norris au bénéfice de la pénalité pour le pilote McLaren. Une fois les premiers arrêts au stand effectués, l'écart a dépassé les quinze secondes entre Max Verstappen et Lewis Hamilton quand Valtteri Bottas a vu Lando Norris revenir petit à petit sur lui, sans toutefois se révéler menaçant.

Verstappen n'a pas pris de risques, Hamilton loin du compte

Toutefois, le clan Mercedes s'est très vite inquiété des dégâts sur le train arrière de la monoplace du champion du monde consécutifs à des passages trop importants sur les vibreurs, qui a provoqué un déséquilibre au niveau aérodynamique et une dégradation plus rapide des gommes. Si, dans un premier temps, l'ordre a été donné à Valtteri Bottas de ne pas attaquer son chef de file, les places ont finalement été échangées au 52eme tour, juste avant un deuxième passage au stand pour Lewis Hamilton, dès lors condamné à la quatrième place et à une perte de points importante vis-à-vis de Max Verstappen. Le Néerlandais, avec quasiment 30 secondes d'avance sur Valtteri Bottas, s'est offert le luxe d'un deuxième arrêt à onze tours de l'arrivée pour passer de nouvelles gommes dures et finir le Grand Prix. Un luxe qui, au final n'en était pas un car le stand Red Bull Racing a vu une nette coupure sur le pneu arrière-droit du Néerlandais. Ressorti de la ligne des stands avec sept secondes d'avance sur le Finlandais, Max Verstappen a pu tirer le plein potentiel de sa monoplace pour s'assurer une victoire à 26 points et un week-end parfait. Si Lando Norris a un temps été une menace pour Valtteri Bottas, le Britannique s'est finalement contenté de la troisième place et d'un troisième podium cette saison. Mais, pour Mercedes, le coup est rude tant Max Verstappen et Red Bull Racing étaient intouchables.


Pérez dans les mauvais coups, Gasly seulement neuvième

Néanmoins, ce Grand Prix d'Autriche aurait pu être meilleur pour l'écurie autrichienne si Sergio Pérez n'avait pas trop joué des épaules durant la course. En effet, après avoir subi une défense trop virile de Lando Norris, le Mexicain a fait deux fois la même chose à Charles Leclerc et le résultat a été le même. Le vainqueur de Bakou a écopé de deux pénalités de cinq secondes, ce qui le prive de la cinquième place pour sept dixièmes de seconde. En effet, avec une stratégie décalée et un premier très long relais en pneus durs, Carlos Sainz Jr a parfaitement profité du rythme de course de sa Ferrari pour prendre la cinquième place devant le Mexicain. Parti 13eme, Daniel Ricciardo a également réalisé une belle remontée pour finir 7eme juste devant Charles Leclerc, qui a connu une course moins compliquée que le week-end dernier. Le Monégasque a su résister au retour de Pierre Gasly qui, avec une stratégie à deux arrêts conditionnée par son départ en pneus tendres, ne prend que la neuvième place. Le dernier point, George Russell y a longtemps cru. Après une séance de qualifications exceptionnelle, le pilote Williams a tenu jusqu'au 68eme tour quand Fernando Alonso a mis fin à ses espoirs avec un dépassement d'école. Une course qui aurait pu très mal finir pour Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, qui se sont accrochés dans le dernier tour, mais plus de peur que de mal. Avec cette troisième victoire en trois week-end, Max Verstappen prend 32 points d'avance sur Lewis Hamilton avant le Grand Prix de Grande-Bretagne, un écart qui est loin d'être anecdotique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.