GP d'Arabie Saoudite : Ocon a failli en pleurer

GP d'Arabie Saoudite : Ocon a failli en pleurer©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 06 décembre 2021 à 12h55

Privé du podium par Valtteri Bottas à quelques mètres de l'arrivée du Grand Prix d'Arabie Saoudite, Esteban Ocon, finalement quatrième, avait de gros regrets à l'issue de la course.



"J'ai envie de crever !" Esteban Ocon n'a pas cherché à masquer ses émotions à la radio après avoir été dépassé par Valtteri Bottas à quelques mètres de la ligne d'arrivée dimanche lors du très animé Grand Prix d'Arabie Saoudite. Rageant pour le pilote Alpine, finalement quatrième alors qu'il a bien failli s'offrir le troisième podium de sa carrière en Formule 1 et le deuxième de la saison, plus de quatre mois après sa victoire surprise en Hongrie. Et il était encore sous le coup de l'émotion au moment d'évoquer sa course au micro de Natalie Pinkham de Sky Sports. "Ne me poussez pas, sinon je vais pleurer Natalie, a-t-il ainsi confié à la journaliste anglaise qui l'interrogeait sur ce cruel scénario. On a donné tout ce qu'on pouvait aujourd'hui. On a fait les bons choix, et la voiture était au point. C'était super à conduire. Et on a tenu cette troisième place jusqu'à cinq mètres de la fin. C'est ce qui me coûte le podium, et c'est dur à avaler. Le compétiteur que je suis est très frustré, mais j'aurais été heureux avant la course si vous m'aviez dit que j'allais finir quatrième."

Et le Normand de 25 ans, qui était reparti à la troisième place lors du troisième départ suite à l'énième incident entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, a en fait terminé la course avec une monoplace endommagée, comme l'a révélé son directeur sportif. "Nous avons découvert après l'arrivée qu'il avait subi des dégâts sur son fond plat au 48e tour, ce qui a affecté ses temps", a ainsi déclaré Marcin Budkowski, pour qui "ce résultat fait mal ! Quelle course d'Esteban ! Il a exceptionnellement bien piloté et il n'a été battu que par une voiture beaucoup plus rapide au finish. (...) Il a parfaitement géré sa course et il méritait vraiment un podium aujourd'hui. Et le perdre pour quelques mètres nous laisse un goût amer." L'équipe française, qui a conforté sa cinquième place au classement des constructeurs, n'en reste pas moins satisfaite de son week-end, malgré la 13e place de Fernando Alonso, et compte bien "finir en beauté" à Abou Dabi dimanche prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.