GP d'Abu Dhabi : Verstappen s'impose, Leclerc termine vice-champion du monde

GP d'Abu Dhabi : Verstappen s'impose, Leclerc termine vice-champion du monde©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 20 novembre 2022 à 15h33

Alors que Max Verstappen n'a jamais été inquiété avant d'aller chercher la victoire lors du Grand Prix d'Abu Dhabi, Charles Leclerc a su tenir face à Sergio Pérez pour conclure la saison comme vice-champion du monde.



Max Verstappen a su terminer la saison comme il se doit ! Après avoir signé une pole position magistrale ce samedi, le champion du monde 2022 n'a laissé à personne le soin de remporter le Grand Prix d'Abu Dhabi, dernière manche de la saison. Si le Néerlandais a pris un envol impeccable à l'extinction des feux rouges et que Charles Leclerc n'a pas pu s'attaquer franchement à Sergio Pérez pour la deuxième place, il y a eu du grabuge entre Lewis Hamilton et Carlos Sainz Jr au freinage du virage 6. Comme l'an passé au même endroit, le Britannique a dû court-circuiter la chicane mais en a tiré un avantage. La direction de course est intervenue pour contraindre le pilote Mercedes à rendre la quatrième place à l'Espagnol trois tours plus tard.. avant de prendre à nouveau l'ascendant sur le pilote Ferrari à la régulière. Toutefois, le duel entre les deux pilotes s'est poursuivi et c'est Carlos Sainz Jr qui a eu le dernier mot au huitième tour. Il faut dire qu'en raison de batteries déchargées, Lewis Hamilton a perdu du rythme pendant plusieurs boucles, se retrouvant sous la menace de son coéquipier George Russell.

Leclerc a gagné son pari et devance Pérez

Avec un Grand Prix avancé de quasiment mois par rapport à l'habitude et avec des températures plus élevées, les pneus ont été soumis à rude épreuve et le jeu stratégique a démarré au terme du 15eme tour avec Sergio Pérez qui a troqué ses gommes medium pour des dures. Dans la bataille pour la deuxième place du championnat pilotes, Charles Leclerc a attendu six tours pour faire de même mais, surtout, le Monégasque s'est calé sur une stratégie bien différente de celle du Mexicain. En effet, le pilote Red Bull Racing a effectué un deuxième arrêt à l'entame du 34eme tour quand son rival a fait le pari de ne pas passer à nouveau par les stands. Tour après tour, l'écart entre Charles Leclerc et Sergio Pérez a fondu mais pas dans des proportions suffisantes pour espérer arracher la deuxième place de la course et du championnat. Alors que Max Verstappen s'est imposé de manière impériale aux Emirats Arabes Unis et termine la saison sur une 15eme victoire en 22 courses, Charles Leclerc s'est accroché à cette deuxième place face à Sergio Pérez, qui échoue à un peu plus d'une seconde du Monégasque.


Ferrari a gardé l'avantage sur Mercedes

Pour trois points, le pilote Ferrari devient vice-champion du monde et prive Red Bull Racing d'un premier doublé au championnat pilotes dans son histoire. Carlos Sainz Jr, quant à lui, termine au pied du podium après avoir profité de l'abandon de Lewis Hamilton au terme du 55eme tour. Le pilote Mercedes a été trahi par sa boîte de vitesses alors qu'il voyait fondre sur lui l'Espagnol, qui était sur une stratégie à deux arrêts contre un seul pour un Britannique en difficulté avec ses pneus. Un résultat d'ensemble pour Ferrari qui permet à la Scuderia de valider la deuxième place du championnat constructeurs avec 29 unités d'avance sur les Flèches d'Argent, George Russell limitant la casse avec la cinquième place. L'autre enjeu de cette dernière manche de la saison était la quatrième place de ce classement constructeurs entre Alpine et McLaren. Alors que Fernando Alonso a subi son sixième abandon de l'année à la fin du 27eme tour, Esteban Ocon a su déployer une stratégie à deux arrêts pour prendre la septième place une seconde derrière Lando Norris. Daniel Ricciardo a su terminer neuvième pour sa dernière course sous les couleurs orange papaye.


Vettel termine avec un point, Alpine reste devant McLaren

Toutefois, McLaren n'a pas été en mesure de reprendre suffisamment de terrain à Alpine. L'écurie française devance au final celle de Woking de quatorze unités. Une fin de course durant laquelle l'émotion a pris le pas quand Sebastian Vettel est allé chercher le dernier point de son immense carrière, faisant fi d'une stratégie loin d'être performante de la part d'Aston Martin pour aller chercher la dixième place puis être célébré comme il se devait. D'autres adieux étaient au programme ce dimanche, notamment ceux de Pierre Gasly à AlphaTauri. Seul pilote à prendre le départ en pneus tendres, le Français n'a pas su remonter dans la hiérarchie et termine son aventure dans le giron Red Bull sur une modeste 14eme place devant Valtteri Bottas et Mick Schumacher. L'Allemand, qui va céder sa place chez Haas à Nico Hülkenberg, s'est signalé en accrochant la Williams de Nicholas Latifi, qui n'a pas pu terminer son ultime Grand Prix avec Williams, lui qui sera remplacé par Logan Sargeant dès la saison prochaine. Une saison 2022 qui s'achève dans l'émotion alors que les écuries vont désormais très vite se tourner vers 2023 avec des essais pneumatiques prévus dès ce mardi à Abu Dhabi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.