Ferrari : Les progrès de la Scuderia expliqués par Binotto

Ferrari : Les progrès de la Scuderia expliqués par Binotto©panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 02 avril 2022 à 14h55

Après deux Grands Prix, l'écurie Ferrari a déjà montré qu'elle est armée pour tout rafler en 2022. Son directeur Mattia Binotto revient sur le retour de la Scuderia au premier plan.



Ferrari a marqué le début du championnat du monde de F1 2022 au fer rouge. Il y a eu le GP de Bahreïn, ponctué d'un doublé Leclerc-Sainz Jr, et celui d'Arabie Saoudite, où les deux hommes sont montés sur le podium. Des performances révélatrices du grand retour de la Scuderia au premier plan, après plusieurs saisons difficiles, et qui font de l'écurie le leader des championnats pilotes et constructeurs. Mattia Binotto est revenu pour le site officiel de la F1 sur les très bons débuts des monoplaces rouges dans la plus prestigieuse des compétitions automobiles. Le directeur de l'écurie insiste, « maintenir le niveau sur une longue saison est un défi ». Un chantier à grande échelle quand on sait d'où revient Ferrari.

Un moteur plus performant

« Il est vrai que nos concurrents ont un développement très fort ; en 2017 et 18, nous avons perdu un peu de terrain, reconnait Binotto tout en soulignant ce qui a permis à l'écurie au cheval cabré de rattraper son retard. Mais depuis, dans la conception de la voiture, nous avons amélioré notre soufflerie, nos technologies, nos processus et nos simulations et donc aujourd'hui nous sommes beaucoup mieux préparés que par le passé pour faire un bon travail de développement. » Selon l'homme de 52 ans, c'est surtout au niveau du moteur que Ferrari a progressé à l'intersaison. « L'année dernière, nous avions un désavantage et nous avons essayé de rattraper notre retard et maintenant nous sommes plus en ligne. Sur les deux premières courses, jusqu'à présent, il semble que la différence soit très faible et nous arrivons à une convergence. Là où le moteur était un désavantage pour nous l'année dernière, il ne l'est plus », conclut-il. Ses améliorations considérables soulèvent beaucoup d'espoirs pour Ferrari, qui n'a plus remporté de titre depuis ... 2008. L'écurie de Maranello avait alors triomphé au championnat constructeurs avait Felipe Masse et Kimi Räikkönen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.