Ferrari : Binotto promet une monoplace 2022 innovante

Ferrari : Binotto promet une monoplace 2022 innovante©Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mercredi 22 décembre 2021 à 22h30

Alors que la Formule 1 va vivre une révolution technique la saison prochaine, le patron de l'écurie Ferrari Mattia Binotto a confié que son équipe a essayé d'innover au moment de concevoir sa nouvelle monoplace.



Ferrari entend saisir sa chance. En 2022, la Formule 1 va lancer une nouvelle ère avec une nouvelle donne technique qui pourrait remodeler la hiérarchie. Alors qu'elle présentera sa nouvelle monoplace à la mi-février, quelques jours avant les premiers essais de pré-saison à Barcelone, l'écurie de Maranello a décidé de revoir sa manière de travailler au moment de la mettre au point. « Vous pouvez me croire, si vous regarder la voiture et le moteur 2022, vous verrez qu'il y a beaucoup d'innovations. Toute l'équipe d'ingénierie a relevé ce défi avec un esprit plus ouvert que précédemment, le règlement 2022 étant une véritable rupture, a déclaré Mattia Binotto dans des propos recueillis par le magazine britannique Autosport. Je peux mesurer cela moi-même en regardant la voiture elle-même, la manière avec laquelle elle progresse et, de manière certaine, avec le niveau d'innovation que nous y avons intégré. »

Binotto espère que les changements paieront en piste

Alors que la règlementation 2022 est très étroite pour limiter les « zones grises » que les aérodynamiciens se plaisent à exploiter, Mattia Binotto a assuré que « le moteur est différent de manière significative par rapport au modèle actuel, mis à part la partie hybride ». En effet, Ferrari n'a pas hésité à mettre la nouvelle itération de son système à l'épreuve en piste lors du dernier quart de la saison 2021. « Il y aura quelques évolutions pour 2022, notamment en raison du règlement qui impose plus de capteurs pour que la FIA puisse mieux contrôler ce qui se passe. Dans l'absolu, le nouveau système est très proche de celui que nous avons utilisé à la fin de la saison. » Pour ce qui est du moteur, le passage à une proportion plus importante de biocarburants, à hauteur de 10%, aura des conséquences au niveau des performances. « Nous allons tous perdre plus ou moins 20 chevaux. Il y a eu beaucoup d'opportunités de développement et nous l'avons donc fait beaucoup évoluer. » Une monoplace qui, sans surprise, sera bien différente de ses devancières, mais c'est le règlement qui l'imposera.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.