F1 : Verstappen, l'enfant roi

F1 : Verstappen, l'enfant roi©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 12 décembre 2021 à 18h55

Tout a toujours souri à Max Verstappen. Sa confiance en soi, inébranlable, l'a porté jusqu'à l'un des plus beaux titres de champion du monde de l'histoire de son sport, dimanche lors du dernier tour à Abu Dhabi face à Lewis Hamilton.



Max Verstappen, au commencement, est avant tout le fils de Jos. Deux fois sur le podium de 1994 à 2003 (deux fois à la troisième place), ce dernier a été un pilote tout à fait banal par rapport à son rejeton, dont la mère a également été une athlète de haut niveau en karting. C'est donc tout naturellement qu'il monte dès l'âge de quatre ans dans ce véhicule, qui l'amènera à gravir les échelons jusqu'à la Formule 3 en 2014. Il a alors seize ans et termine troisième du championnat remporté par Esteban Ocon. Immédiatement récupéré par la filière Red Bull, il est envoyé chez Toro Rosso, l'écurie satellite, dès la saison 2015. En Australie, il devient le plus jeune pilote de l'histoire à l'âge de 17 ans, cinq mois et 29 jours. Il entre dans les points dès le Grand Prix suivant, en Malaisie.

Il a essoré un par un tous ses coéquipiers

En 2016, le petit prodige néerlandais (né en Belgique) est échangé avec Daniil Kvyat chez Red Bull, un micmac que l'écurie réitèrera trois années plus tard entre Pierre Gasly et Alexander Albon - pas avec la même réussite. Dès son premier départ en Espagne au sein de sa nouvelle équipe, Max Verstappen remporte le premier Grand Prix de sa carrière et se voit consacré plus jeune vainqueur de tous les temps, à 18 ans, sept mois et quinze jours.


Il battra ensuite d'autres références de précocité, comme les dix victoires à 23 ans, deux mois et 18 jours, ou encore les 50 podiums moins de sept mois plus tard, cette année en Autriche. Après avoir beaucoup abandonné en 2017 (sept fois), sa progression a été aussi linéaire que celle de Red Bull, tout en essorant un par un tous ses coéquipiers, à commencer par Daniel Ricciardo dès le départ. Jusqu'à le mener au sommet d'une manière qui restera dans les annales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.