F1 : Todt pas convaincu par les qualifications sprint

F1 : Todt pas convaincu par les qualifications sprint©Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le jeudi 16 septembre 2021 à 21h55

Après la deuxième expérimentation des qualifications sprint à Monza, le président de la FIA Jean Todt a émis plusieurs critiques concernant ce format de week-end de Grand Prix.



Les qualifications sprint peinent à convaincre. Après une première tentative à Silverstone qui avait donné l'impression d'avoir fonctionné, le format n'a pas été à son avantage le week-end dernier lors du Grand Prix d'Italie. En effet, cette course de 100 kilomètres n'avait pas offert un grand spectacle et avait notamment privé Pierre Gasly d'une possibilité de bien faire le dimanche. Si Stefano Domenicali s'accroche à cette innovation mais pourrait revenir sur l'idée de considérer ce sprint comme une séance de qualification, Jean Todt s'est montré critique vis-à-vis de ce format différent de week-end de Grand Prix. Le président de la FIA n'est pas forcément contre l'idée d'une course le samedi mais il se pose la question de la pertinence de la séance d'essais libres du samedi matin. Aux yeux de l'ancien patron de la Scuderia Ferrari, cette heure d'essais en fin de matinée alors que les monoplaces sont déjà sous régime de parc fermé, c'est-à-dire avec des réglages ne pouvant plus être modifiés, n'a « aucun sens ».

Todt : « Ces essais libres d'une heure sont incompréhensibles »

En effet, pour le dirigeant français, cette organisation n'aide pas les écuries à bien travailler sur l'usure des pneumatiques et sur la préparation de leurs stratégies pour la course. « Pour le moment, ce format me laisse un peu perplexe sur ce qui se passe entre midi et treize heures le samedi, a ainsi déclaré l'ancien patron de Peugeot Sport dans les années 1980. Ces essais libres d'une heure sont incompréhensibles pour le public et les médias. Cela n'intéresse que les équipes en recherche d'informations, sur la dégradation des pneus par exemple. Du point de vue du spectacle, cela n'a aucun sens. » Toutefois, il n'est pour le moment pas question de changer le moindre élément d'ici la fin de la saison, avec une dernière expérimentation prévue lors du Grand Prix de São Paulo en fin de saison. « Pour l'instant, rien n'a été décidé, ajoute le patron de la FIA. Nous aviserons selon le retour des expériences à Monza et à Interlagos. » Toutefois, en l'état actuel des choses, tout indique que ce format n'ira pas plus loin que le stade de l'expérimentation, sauf à faire de grands changements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.