F1 : Todt content mais encore méfiant

F1 : Todt content mais encore méfiant©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le mardi 21 juillet 2020 à 13h07

Le président de la FIA, Jean Todt, est ravi de la reprise de la Formule 1. Mais le Français se méfie encore beaucoup d'une éventuelle reprise du coronavirus.



Jean Todt, ancien patron de Ferrari, a donné des nouvelles récemment de Michael Schumacher et il s'exprime cette fois ce mardi dans les colonnes de L'Equipe au sujet de la reprise du Championnat du monde Formule 1. La saison a débuté le 5 juillet et trois courses se sont déroulées depuis. Valtteri Bottas a remporté la première en Autriche, tandis que con coéquipier chez Mercedes et champion du monde en titre, Lewis Hamilton, a glané les deux courses suivantes (GP de Styrie et de Hongrie).

« Nous avons réussi à faire démarrer ce Championnat »

« Je trouve remarquable que la Formule 1 ait réussi, au travers de son promoteur et de la FIA, à faire renaître le sport automobile malgré cette pandémie qui touche la planète entière, se félicite Todt, le président de la Fédération internationale. Sans savoir comment ni quand les choses allaient évoluer, il a fallu mettre en place un protocole pour que tout puisse arriver. Le travail a été remarquable, que ce soit celui de Formula One, des organisateurs locaux, des écuries et de la Fédération internationale. Nous avons réussi à faire démarrer ce Championnat. Il faut maintenant faire repartir les autres Championnats de la FIA. Après, sur le long terme, cette crise nous a permis de stabiliser les règlements, en les décalant (de 2021 à 2022), de décider de contrôles de coûts bien plus ambitieux qu'avant la pandémie. »

Todt : « Cela peut recommencer ici demain, ou mardi à Paris. Il faut rester vigilants »

La Formule 1 a donc redémarré en premier, début juillet. « Il fallait repartir, explique Jean Todt. Mais il fallait bien le faire. Tous les protocoles ont été longs à rédiger et à mettre en place. Ils impliquent d'énormes contraintes pour tous ceux qui participent à ces épreuves. Mais c'était la seule solution. Il ne faut jamais crier victoire car les rouages peuvent se gripper très vite mais aujourd'hui, l'implication méthodique et rigoureuse permet que cela se passe bien. »

Alors que Barcelone doit accueillir la sixième course de la saison, le 16 août, la cité catalane se reconfine. Ce qui peut inquiéter. Todt se méfie donc et reste sur ses gardes. « Tout m'inquiète, lâche le dirigeant dans L'Equipe. Cela peut recommencer ici demain, ou mardi à Paris. Il faut rester vigilants. Les gouvernements, en appliquant des règles strictes, sont le meilleur garde-fou contre ce mal invisible en forçant les populations à appliquer les gestes barrières. Si les gens étaient plus attentifs au volant, il y aurait moins de morts sur la route. J'ai confiance dans la politique des gouvernements pour affronter le Covid. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.