F1 - Renault : Les explications d'Alonso

F1 - Renault : Les explications d'Alonso©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 09 juillet 2020 à 09h50

Après avoir officialisé son grand retour chez Renault, Fernando Alonso est revenu sur ce qui l'avait motivé à retrouver l'écurie française. L'Espagnol explique aussi pourquoi il a souhaité revenir en F1.



Retour en F1 et chez Renault. A 38 ans (« En compétition automobile, ce n'est pas l'âge qui compte, c'est le chronomètre », assure le vétéran), Fernando Alonso a décidé de revenir à ses premières amours, et ce à double titre. Non content de retrouver la catégorie reine, deux ans après s'en être éloigné pour s'essayer (avec succès) à de nouveaux exercices, le double champion du monde a également (et surtout) décidé de rouvrir le chapitre Renault, lui qui a décroché ses deux sacres sous les couleurs de l'écurie française. « Renault, c'est ma famille, ce sont mes meilleurs souvenirs en Formule 1 avec mes deux titres de champion du monde ». Après avoir officialisé son come-back chez l'équipe frappée du losange, le Murcien est revenu longuement sur son choix, confirmant notamment qu'il convenait bien de ne voir que comme un break son départ du paddock en 2018. « Je voulais quitter la F1 pour prendre un peu d'air, maintenant je pense que c'est un bon moment pour revenir car je me sens frais et que j'en avais l'opportunité », avoue Alonso, qui sait qu'il va devoir se remettre dans le bain. « Je suis conscient de la situation. Je ne suis plus impliqué depuis deux ans, je regarde la télévision. » Sur le plan physique, en tout cas, le pilote aux 32 victoires en Grand Prix assure qu'il répondra présent. A l'entendre, il serait même déjà prêt.

Alonso : « L'équipe souhaite retrouver les podiums, moi aussi »

« Nous avons fait des tests physiques, il y a deux semaines et j'ai eu les meilleurs résultats de ma carrière. Je suis extrêmement motivé, heureux et plus fort que jamais (...) L'an dernier, entre l'Endurance avec l'IMSA et le WEC, et la préparation du Dakar, j'étais quasiment chaque semaine derrière un volant. Je me sens prêt et à 100% pour piloter. » Le successeur de Daniel Ricciardo (parti chez McLaren) au volant de la monoplace Renault est d'autant plus confiant que les nouvelles règles (en vigueur en 2022) devraient niveler les écarts et permettre à Renault de pouvoir de nouveau dire son mot. « Je pense que la réglementation 2022 apportera une certaine équité en F1 et qu'elle permettra aux équipes d'être plus proches et d'avoir moins de marge pour inventer quelque chose qui procurerait un gros avantage de performance. » Aux côtés du jeune pilote français Sebastian Ocon, Alonso espère donc pouvoir redonner de l'éclat au losange. « Comme je l'ai dit, il s'agit de bâtir quelque chose et de le faire ensemble. Leur progression de cet hiver crédibilise les objectifs de la saison 2022 et avoir un groupe comme Renault derrière un projet est toujours un élément de sécurité. » Et a donné envie au champion espagnol de revenir au bercail, le tout dans un objectif bien précis de nouveau : redorer les couleurs de l'écurie française. « J'ai des convictions et des ambitions en ligne avec ce projet de l'écurie (...) L'équipe souhaite et dispose des moyens pour retrouver les podiums, moi aussi. » La reconstitution du tandem pourrait bien faire des étincelles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.