F1 - Red Bull : Horner s'exprime sur le départ de Masi

F1 - Red Bull : Horner s'exprime sur le départ de Masi©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le mardi 22 février 2022 à 18h30

Interrogé sur le départ de Michael Masi suite à la fin de saison 2021, Christian Horner, le patron de Red Bull, s'est montré clair sur le sujet lors d'une interview pour talkSPORT.



Décidément, cette fin de saison 2021 en Formule 1 fait toujours autant parler. A environ un mois du début de l'exercice 2022, les différentes écuries présentent tour à tour leur nouvelle monoplace. Mais, dernièrement, l'actualité a été marquée par le départ de Michael Masi, qui a été démis de ses fonctions de directeur de course. Ce dernier paye cher sa gestion du GP d'Abu Dhabi, qui a permis le sacre de Max Verstappen. « C'est une question difficile. C'est l'affaire de la FIA. Je pense que c'est dur, je pense qu'il était dans une position très difficile l'année dernière. Nous avons senti que beaucoup de décisions ont été prises contre nous l'année dernière », a expliqué dans un premier temps Christian Horner, le patron de Red Bull, au sujet du départ de l'Australien. Récemment, Fernando Alonso, le pilote d'Alpine, avait également évoqué le sujet.

« Masi n'a en fait rien fait de mal »

« Quand vous regardez ce qu'il a à sa disposition en termes de ressources, comparé à ce que les équipes ont, c'est une différence énorme. Je pense simplement qu'il y a eu tellement de pression mise sur le fait d'évincer Michael (Masi) et ce n'est pas juste. C'est mon sentiment personnel. (...). C'était une période intense. Il faut regarder la saison sur les 22 courses. Nous avons eu beaucoup de décisions défavorables plus tôt dans l'année et des pénalités qui n'ont pas été accordées, a tenu à rappeler Horner, lors d'une interview à talkSPORT. Nous avons eu un peu de chance à la fin et parfois cela arrive dans le sport, ce n'est pas fini jusqu'à ce que le coup de sifflet ou que le drapeau s'abatte. (...) Il n'a en fait rien fait de mal selon les règles. C'est un peu un écran de fumée car quand vous regardez la course, Mercedes a eu deux occasions de ravitailler. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.