F1 : Première historique pour le Qatar

F1 : Première historique pour le Qatar©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 18 novembre 2021 à 19h21

La F1 débarque au Qatar ce week-end, avant d'en faire de même dans deux semaines en Arabie saoudite. Le coup de projecteur pourrait être très important, car le moment est crucial au vu de la tournure des événements pour le titre.



Le Grand Prix du Qatar, ce week-end, sera une grande nouveauté pour la F1. Une découverte qui tombe à pic, alors que la lutte entre Lewis Hamilton et Max Verstappen est plus bouillante que jamais à trois courses du terme de la saison - quatorze points d'avance pour le Néerlandais. "On ne sait rien des deux prochains Grands Prix, ça rend les choses intéressantes", s'enthousiasme ce dernier, en pensant également à l'Arabie saoudite dans deux semaines. Chez Mercedes, le patron Toto Wolff est tout aussi excité : "Je ne sais pas qui sera champion entre eux et nous, mais le vainqueur sera fort et l'aura mérité. On s'en rappellera longtemps." Les pilotes ne connaissent le circuit de Losail que sur simulateur et devront donc vite appréhender toutes les données.

"C'est un circuit très rapide, on verra à quel point on peut l'être, synthétise Sergio Pérez, le coéquipier de Max Verstappen. Beaucoup d'appuis seront nécessaires." Sur ce tracé d'un peu plus de cinq kilomètres (5,3 km) habituellement dévolu à la moto, la ligne droite des stands est longue de plus d'un kilomètre. En attendant de revenir en 2023 au calendrier, et pour dix ans - mais pas à Losail -, ce Grand Prix du Qatar pourrait donc déjà faire date. Le dirigeant de la Fédération qatarienne, Amro Al-Hamad, se veut rassurant quant au spectacle (pour Motorsport.com) : "Je sais, en tant que pilote de compétition, qu'il va y avoir beaucoup de dépassements, contrairement à toutes les rumeurs qui ont été répandues. Il y a beaucoup de stratégies qui vont être impliquées avec l'usure des pneus, par ailleurs."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.