F1 : Mick Schumacher, pas uniquement le fils de son père

F1 : Mick Schumacher, pas uniquement le fils de son père©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le mercredi 02 décembre 2020 à 18h10

Mick Schumacher s'est officiellement engagé avec l'écurie Haas pour la saison 2021 de Formule 1. Pour obtenir cette chance dans la catégorie-reine, le pilote allemand ne s'est pas contenté de son patronyme. En effet, il a performé dans toutes les autres championnats.



Même si sa carrière a été particulièrement suivie par les observateurs, Mick Schumacher n'a eu le droit à aucun passe-droit sur la route qui lui a permis d'accéder à la Formule 1. Aux quatre coins du monde, le futur pilote Haas a déjà prouvé qu'il avait hérité de certains gènes du septuple champion du monde. Depuis 2008 et ses débuts en karting sous le nom de Mick Betsch, le nom de sa mère, Mick Junior, un autre nom qu'il a utilisé en compétition, a franchi toutes les étapes qui lui ont permis d'obtenir sa super licence et une chance en Formule 1. Vice-champion d'Allemagne, d'Europe et du monde dans la catégorie juniors en 2014, il a rapidement attiré l'attention des observateurs et compris que les compétitions de karting ne lui suffisaient plus. Dès la fin de l'année, l'Allemand s'est testé en Formule 4. L'année suivante, il a pu faire ses grands débuts dans le championnat national de cette catégorie. Au volant d'une monoplace de l'écurie Van Amersfoort Racing, il a terminé à la dixième place du classement en s'offrant une victoire dès sa troisième course. Pour se rapprocher de l'Académie Ferrari, il a intégré l'écurie Prema en 2016. Toujours en Formule 4, le natif de Vufflens-le-Chateau a cette fois été vice-champion d'Allemagne et d'Italie. Des résultats qui lui ont permis d'accéder à la catégorie supérieure.

Un titre en Formule 2 avant de rejoindre la catégorie reine ?

Comme à son habitude, sa progression a eu lieu en deux temps. Une saison d'apprentissage dans le championnat d'Europe de F3 (12eme en 2017), puis une sur le podium du classement général (champion en 2018). Les temps de passage ont été respectées, les portes de la F2 se sont ouvertes. Toujours dans le giron de l'écurie Prema, ses prestations en course sont particulièrement suivies. Une pression particulière qui doit être assumée. L'an passé, il a dû se contenter de la 12eme place du classement général avec une seule victoire lors de la course sprint organisée en Hongrie. Mais une fois les leçons retenues de cette découverte de l'antichambre de la Formule 1, Mick Schumacher a pu se mêler à la course au titre. Avec 14 courses consécutives terminées dans les points, il a fait preuve d'une incroyable régularité pour rattraper un début de saison compliqué. A la veille du dernier week-end de course, il occupe la tête du classement général. Dix podiums dont deux succès en 22 courses lui ont offert une avance de 14 points sur Callum Ilott avant les deux dernières épreuves organisées sur la circuit de Sakhir. Mais pour le fils du Baron Rouge, l'essentiel est déjà ailleurs. Avec un contrat en Formule 1 et des résultats dans toutes les autres catégories, le pilote de 21 ans a déjà prouvé qu'il avait les qualités pour marcher dans les traces de son père.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.