F1 - Mercedes : Maintenant, Russell veut gagner

F1 - Mercedes : Maintenant, Russell veut gagner©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 08 juin 2022 à 12h02

Constamment dans le Top 5 des Grands Prix depuis le début de la saison, George Russell voudrait maintenant remporter la première course de sa carrière, chez Mercedes. Pourquoi pas dimanche à Bakou ?


Il est assurément le pilote le plus régulier depuis le début de la saison. Lors des sept premiers Grands Prix de l'exercice 2022, George Russell a toujours terminé dans le Top 5, est même monté sur le podium en Australie et en Espagne, et occupe la quatrième place du classement mondial, derrière Max Verstappen, Charles Leclerc et Sergio Perez. Mais bien sûr, il manque l'essentiel pour le nouveau pilote Mercedes, âgé de 24 ans : la victoire. Le Britannique espère bien qu'elle va arriver rapidement, comme il l'a confié au site officiel de la F1. « Je pense que si vous m'aviez dit avant la saison que je n'aurais pas de victoire après sept courses, j'aurais certainement été un peu déçu de cela, reconnait-il. Mais je pense que compte tenu du rythme de la voiture et par où nous sommes passés en tant qu'équipe, j'ai été raisonnablement satisfait de mes performances. Je pense que les résultats ont été maximisés. Je ne vois pas beaucoup de courses où nous aurions pu obtenir de meilleurs résultats, mais nous avons définitivement de la place pour nous améliorer. Vous vous efforcez constamment d'en faire plus lorsque vous comprenez davantage la voiture et les pneus. Et, vous savez, je veux me battre pour ce championnat. Nous devons affronter des gens comme Max chez Red Bull et évidemment Charles fait un très bon travail en ce moment avec Ferrari. Mais en tant qu'équipe, nous devons juste continuer à pousser, je dois continuer à pousser personnellement. »

Bakou, comme Monaco ?

Ce dimanche, la huitième manche du championnat se déroule à Bakou, en Azerbaïdjan, sur un circuit similaire à celui de Monaco, où il a terminé cinquième il y a dix jours. « Nous avons rencontré certaines des limites de notre voiture à Monaco, poursuit Russell. Mais nous avons beaucoup appris et nous pouvons en faire bon usage dans les semaines à venir pour faire un autre pas en avant. Dans l'ensemble, finir cinquième était un résultat décent et je suis convaincu que nous avons des jours meilleurs devant nous. » En attendant, le Britannique peut toujours se consoler en voyant que son coéquipier champion du monde Lewis Hamilton n'a pas encore gagné cette année non plus, et compte même 34 points de moins que lui au classement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.