F1 : McLaren a parlé avec Audi et laisse entendre que Porsche lorgne sur Red Bull

F1 : McLaren a parlé avec Audi et laisse entendre que Porsche lorgne sur Red Bull©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 20 janvier 2022 à 17h30

Le patron de McLaren Zak Brown a ouvert la porte à un accord avec Audi et laissé entendre que Porsche pourrait s'allier à Red Bull.

C'est un vieux serpent de mer. Depuis de longues années, une éventuelle entrée du groupe Volkswagen en Formule 1 est au cœur des rumeurs mais, alors que la discipline va faire évoluer sa motorisation à l'horizon 2026, les indices sont de plus en plus évidents. Après avoir brillé dans bon nombre de discipline du sport automobile, le groupe allemand a activement participé aux discussions qui ont permis d'établir la feuille de route de la future réglementation moteur de la F1. De plus, le vice-président de Porsche Motorsport Thomas Laudenbach a évoqué le sujet en novembre dernier et assuré que les positions de la marque et celles de la FIA se rapprochent. Toutefois, l'inconnue reste la forme que prendra une arrivée de Volkswagen en F1 et tout indique que cela ne passera pas par la création d'une écurie, qui coûterait au minimum 200 millions de dollars (176 millions d'euros). La piste la plus crédible reste donc un partenariat avec une écurie déjà en place, comme Honda l'avait fait entre 2015 et 2017 avec McLaren.

Brown envisage un partenariat Red Bull-Porsche

C'est justement le patron de l'écurie de Woking Zak Brown qui a récemment évoqué le sujet lors d'un événement média organisé à l'usine McLaren. Ce dernier, s'il a confirmé avoir déjà pris contact avec la marque Audi, a laissé entendre qu'une autre voie était possible. « J'ai entendu dire qu'ils allaient faire quelque chose avec Red Bull du côté de Porsche, a confié le patron de McLaren Racing. Je pense qu'ils ont parlé avec plusieurs personnes sur la grille et, comme vous pouvez l'imaginer, nous avons eu des discussions. Mais à court et moyen terme, nous sommes très satisfaits de notre situation. » En effet, après avoir été motorisé par Renault dans la foulée du houleux divorce avec Honda, McLaren a renoué avec Mercedes cette saison, avec une victoire à Monza pour Daniel Ricciardo à la clé. Un accord qui, si les détails n'ont pas été rendus publics, devrait s'étendre jusqu'au terme de l'actuelle réglementation moteur, soit jusqu'à la fin de la saison 2025.

McLaren pas pressée de prendre une décision

Avec un tel engagement, les dirigeants de McLaren ne sont pas dans l'urgence de trouver un accord avec Audi. « Nous allons patienter et nous verrons : vont-ils s'engager en F1 ? Car je crois que ça n'a pas été définitivement décidé, a confié Zak Brown. S'ils le font, nous avons un contrat jusqu'à la fin de ce cycle. Et naturellement, nous évaluerons où nous en sommes et qui est en F1, puis nous prendrons une décision en temps voulu sur ce que nous ferons en 2026. » Si le groupe Volkswagen décide de manière ferme et définitive de faire entrer au moins une de ses marques phares en Formule 1 dans quatre ans, le choix devrait être entériné sous peu afin de permettre un développement dans les meilleures conditions de la future motorisation. De plus, si un accord avec Red Bull devait être l'option choisie, la question du devenir de la future branche moteur du groupe autrichien bâtie autour de la technologie développée par Honda va se poser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.