F1 : Les parents de Gasly "en apnée", Panis beau joueur

F1 : Les parents de Gasly "en apnée", Panis beau joueur©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le dimanche 06 septembre 2020 à 18h55

Il fallait bien que ça arrive un jour, et celui-ci est donc arrivé : Olivier Panis n'est plus le dernier vainqueur français d'un Grand Prix de F1. Il salue son successeur Pierre Gasly, dont les parents ont vécu une course "épouvantable".



Les parents de Pierre Gasly ont vécu un Grand Prix d'Italie forcément inoubliable dimanche, même devant leur télévision. "Tous les voisins sont dehors et nous attendent, explique son père Jean-Jacques sur RMC. Il ne vit que pour ça, on savait que ça allait arriver. Depuis qu'il a neuf ans, il nous dit qu'il gagnera un Grand Prix de F1." "On est les parents les plus heureux du monde, appuie sa femme Pascale, un sourire béat. On avait le souffle coupé, on tremblait, c'était épouvantable ! On a hurlé." Le meilleur ami du vainqueur de la course de Monza, Valentin Moisneault, était avec toute la bande de potes en Normandie : "On est comme des fous, on checke les avions pour voir si on peut aller le rejoindre à Milan."

Panis : "Si un pilote le mérite, c'est bien lui"

"On était en apnée sur les trois derniers tours", concédait encore Jean-Jacques Gasly sur Canal+, alors que son fils était toujours sur le podium de la course." "On croyait en sa force mentale, il a déjà vécu ça et on savait qu'il était capable de tenir, précisait également la maman aux anges. Il est très fort et déterminé, il l'a déjà démontré."


Et Olivier Panis, alors ? "Si un pilote le mérite, c'est bien lui, estime le héros du Grand Prix de Monaco en 1996, détrôné donc en tant que vainqueur français après plus de 24 ans d'attente. Ce sont des émotions difficiles à expliquer, c'est incroyable de gagner un Grand Prix, c'est magique." Pierre Gasly a pu profiter du nouveau départ à mi-course, après drapeau rouge, et de la pénalité de Lewis Hamilton (qui a dû repasser dix secondes au stand) pour passer de la troisième à la première place et tenir face aux ultimes attaques de Carlos Sainz (McLaren).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.