F1 : Le show Hamilton à Interlagos relance l’intérêt pour la grille inversée selon Binotto

F1 : Le show Hamilton à Interlagos relance l’intérêt pour la grille inversée selon Binotto©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mercredi 17 novembre 2021 à 18h35

Proposée l’an passé par Liberty Media pour pimenter la qualification sprint, la grille inversée semble gagner des adeptes. Le patron de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, a confié que la performance de Lewis Hamilton le week-end dernier l’a convaincu de la pertinence du concept.



Il a suffi de 24 tours à grand spectacle pour faire changer certaines opinions. Disqualifié de la séance de qualifications du Grand Prix du Brésil samedi dernier pour un aileron arrière non conforme, Lewis Hamilton a dû s’élancer de la dernière place lors de la qualification sprint du samedi. Un scenario qui se rapproche de celui proposé par Liberty Media l’an passé quand l’idée d’organiser une course plus courte le samedi a été présentée… et vivement rejeté par l’essentiel du paddock dont Mercedes. Et, alors que le septuple champion du monde a su remonter quinze positions sur une distance de 100 kilomètres, cela a relancé les discussions sur ce sujet très sensible car touchant quasiment à l’ADN de la Formule 1, qui met la performance pure au-dessus de tout pour établir la grille de départ des Grands Prix. Le show proposé par Lewis Hamilton a notamment convaincu le patron de la Scuderia Ferrari à ce sujet.

Binotto : « Je pense que nous devrions vraiment l’envisager »

Interrogé par le magazine britannique Autosport sur la possibilité de voir ce qui est arrivé ce samedi à São Paulo comme un argument en faveur de la grille inversée, Mattia Binotto a répondu très clairement. « Je pense que oui, franchement, car il y a eu tant de dépassements, et c'était si passionnant, a déclaré le dirigeant suisse lors de cet entretien. Je pense que nous devrions vraiment l'envisager, et c'est évidemment pour le format de course sprint. Ayant vu ce qui se passe, je pense que ce n'est même pas sujet à débat. » Toutefois, il restera à convaincre le reste des parties prenantes et à en établir les modalités car il n’y a pas de consensus à ce sujet, comme a pu l’exprimer Daniel Ricciardo. « Ça ne pouvait pas être plus passionnant, mais je maintiens l'opinion qu'une victoire devrait être une victoire, a déclaré le pilote McLaren. Je sais que ce n'est qu'une course sprint et qu'elle a donc moins de valeur, mais je pense quand même que pour franchir la ligne en premier, on devrait être le meilleur pilote, au moins lors de cette course elle-même. Si l'on n'a gagné que parce qu'on s'est qualifié dernier mais partait en pole, je ne suis pas convaincu. » Un avis qui peut se comprendre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.