F1 : Le règlement sportif modifié pour éviter une nouvelle polémique

F1 : Le règlement sportif modifié pour éviter une nouvelle polémique©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 16 mars 2022 à 20h15

Tirant les conclusions du dernier Grand Prix d'Abu Dhabi, la FIA a modifié le règlement sportif de la F1 afin de le clarifier concernant les retardataires sous voiture de sécurité.



La FIA continue de tirer les conséquences du dernier Grand Prix d'Abu Dhabi. Alors que les décisions du directeur de course Michael Masi ont eu des conséquences sur le résultat du championnat du monde, avec le titre acquis par Max Verstappen aux dépens de Lewis Hamilton, les dirigeants du sport automobile mondial ont fait un pas de plus afin d'éviter qu'une telle situation se reproduise à l'avenir. Après avoir remplacé l'Australien au poste de directeur de course par Eduardo Freitas et Niels Wittich, qui se partageront le rôle tout au long de la saison avec le soutien d'Herbie Blasch, ancien adjoint de Charlie Whiting, c'est le règlement sportif de la F1 qui a été modifié, notamment son article précédemment numéroté 48.12, devenu 55.13 dans la version 2022. Le libellé précédent, rédigé en anglais ouvrait la porte à une décision similaire à celle prise par Michael Masi, n'indiquant pas si le directeur de course doit laisser tous les retardataires doubler le peloton et la voiture de sécurité en amont de la relance de l'épreuve.

Toute ambigüité retirée du règlement sportif

Alors que, dans le cas du dernier Grand Prix d'Abu Dhabi, seules les voitures placées entre Lewis Hamilton et Max Verstappen avaient reçu l'ordre de doubler le reste du peloton, cela ne sera désormais plus possible. En effet, ce qui est désormais l'article 55.13 du règlement sportif de la F1 est extrêmement clair. Alors que l'ambigüité autour du libellé précédent avait joué en faveur de l'écurie Red Bull Racing quand Mercedes avait fait réclamation à l'encontre du résultat de la course, il est désormais spécifié que l'ensemble des monoplaces n'étant plus dans le tour du leader doit doubler le peloton et la voiture de sécurité en amont de la reprise de la course. Cette évolution du règlement est la dernière d'une longue liste, dont notamment la modification de la distribution des points dans l'éventualité d'une course raccourcie, liée au fiasco du dernier Grand Prix de Belgique, qui avait vu les monoplaces parader pendant deux tours derrière la voiture de sécurité puis la moitié des points être distribuée aux dix premiers à l'issue des qualifications.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.