F1 : Le précieux conseil de Rosberg à Vettel pour battre Hamilton

F1 : Le précieux conseil de Rosberg à Vettel pour battre Hamilton©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 03 mars 2020 à 15h57

Nico Rosberg a évoqué récemment les forces de Lewis Hamilton, mais également son point faible.



Les principaux rivaux de Lewis Hamilton risque de se jeter sur les récentes déclarations de Nico Rosberg à propos du Britannique. Le pilote allemand aujourd'hui à la retraite et sacré champion du monde pour la première et seule fois de son histoire en 2016 aux dépens de son coéquipier de l'époque chez Mercedes s'est épanché longuement sur ce qui fait d'Hamilton un si grand champion, doublé d'un as du pilotage. « Lewis, sa force, c'est son incroyable talent mais aussi son éthique de travail. » Des propos certes précieux pour ses concurrents, mais nettement moins que la suite de l'éclairage de Rosberg, qui va jusqu'à dévoiler à ses yeux le point faible du triple tenant du titre. En gros : le fils de Keke Rosberg, lui aussi champion du monde, en 1982, livre sur un plateau à ceux qui rêvent de priver Hamilton d'une septième étoile le bâton pour battre le pilote qui ne devrait pas tarder à prolonger son contrat chez les Flèches d'Argent. « Je connais mieux que quiconque les faiblesses de Lewis sur le bout des doigts, explique Nico Rosberg dans des propos relayés par F1i. Chaque être humain a ses propres forces et ses propres faiblesses (...) Sa faiblesse, ce serait un peu ces phases où il perd en motivation ou lorsque les choses ne vont pas dans son sens. Alors, il baisse un peu les bras et puis cela peut durer quelques courses... »

Pour Rosberg, si quelqu'un peut faire chuter Hamilton, c'est bien Vettel !

Pour le champion du Monde 2016, Hamilton devient alors preneur, mais seulement et uniquement là. « C'est là qu'en tant qu'adversaire, vous devez saisir la balle au bond, aller droit au but et marquer, insiste bien l'ancien coéquipier et à la fois rival du Britannique. Si vous ne le faites pas, vous n'avez aucune chance de le battre. Je pense que Sebastian (Vettel) n'a pas été capable d'exploiter ces opportunités ces dernières années, alors qu'il a pourtant eu des opportunités... » Pour Rosberg, l'Allemand est d'ailleurs précisément le pilote le plus à même de mettre en application ses conseils. Même si l'ex-champion à la double nationalité (allemande et finlandaise) a conscience que sa méthode, aussi simplissime puisse-t-elle paraître, est plus facile à envisager qu'à mettre en place. « C'est plus facile à dire qu'à faire, c'est difficile, très difficile. Après, si quelqu'un peut rebondir, c'est bien Seb. C'est l'un des meilleurs pilotes de tous les temps, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un quadruple champion du monde. Il reste un pilote très rapide et très expérimenté, il travaille très dur. Donc je ne l'écarterais pas de la course au titre cette année. » Nico Rosberg pourra se faire une première idée en Australie, le 15 mars prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.