F1 : Le GP du Qatar confirmé cette saison et au programme pendant 10 ans à partir de 2023

F1 : Le GP du Qatar confirmé cette saison et au programme pendant 10 ans à partir de 2023©Media365

Romain Fiore, Media365, publié le jeudi 30 septembre 2021 à 12h11

Le Grand Prix du Qatar premier du nom remplacera bien celui d'Australie, encore une fois annulé. Le circuit de Losail accueillera le rendez-vous le 21 novembre prochain, avec à la clé un contrat de 10 ans à partir de 2023 et jusqu'en 2032. 


Le Grand Prix du Qatar va bien intégrer le calendrier, et ce dès cette saison. C'est officiel depuis jeudi. Le rendez-vous fera bien son apparition en 2021. A partir de 2023, il va même s'installer pour les dix années à venir, selon les conditions du contrat signé par la FIA. Après le circuit d'Arabie Saoudite encore en construction qui accueillera l'avant-dernière course de la saison le 5 décembre prochain, le Qatar, comme attendu, sera donc le petit nouveau du calendrier. Christian Horner avait vendu la mèche dès mercredi en déclarant que  "l'annonce (serait) faite demain (jeudi) par la FOM". Le circuit de Losail, qui accueille déjà depuis quelques années les Grand Prix de Moto GP, s'était déclaré tout de suite candidat et intéressé à l'idée d' accueillir un GP de F1 après l'annonce du retrait de Melbourne (Australie) en raison des difficultés liées à la crise sanitaire. Les organisateurs ont donc décidé de remplacer le Grand Prix prévu le 21 novembre prochain à l'origine par celui de Losail sur le même circuit que celui de la moto.

Un calendrier à 22 courses

Mais la F1 ne se contentera pas d'un coup d'un jour avec le Qatar. En vertu du contrat de dix ans signé avec les organisateurs, le rendez-vous deviendra donc en effet une date récurrente du Championnat du Monde entre 2023 et 2032. La fédération qatarie à d'ailleurs préféré ne pas accueillir de Grand Prix l'année prochaine dans l'unique but de se concentrer pleinement sur l'organisation de la Coupe du Monde de football, qui se déroulera en novembre et décembre 2022. Le patron de la F1 Stefano Domenicali, en ce qui le concerne, se réjouit d'offrir 22 courses sur le calendrier en dépit de la pandémie actuelle. "L'énorme effort de toutes les équipes, de la F1 et de la FIA a permis de proposer un calendrier de 22 courses, ce qui est très impressionnant au cours d'une année difficile et dont nous pouvons tous être fiers." Le Grand Prix du Qatar premier du nom succèdera à celui de São Paulo (Brésil), prévu le week-end du 14 novembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.