F1 : La belle année française

F1 : La belle année française©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 13 décembre 2021 à 21h25

Le championnat 2021, achevé dimanche en apothéose à Abu Dhabi, a été une cuvée plus qu'intéressante pour la F1 tricolore. D'abord parce qu'Esteban Ocon s'est imposé, bien sûr. Mais Pierre Gasly n'a pas été en reste non plus.


Esteban Ocon et Alpine

Même s'il termine derrière son compatriote Pierre Gasly au classement du championnat du monde, le pilote Alpine est évidemment la star française de l'année grâce à sa superbe victoire en Hongrie, acquise au début du mois d'août avec un sang-froid et un opportunisme à toute épreuve. Il est LE vainqueur surprise de la saison, le pilote le moins bien classé à avoir gagné une course en 2021, le seul aussi avec Daniel Ricciardo (McLaren) à s'être imposé en dehors des deux cadors Mercedes et Red Bull.

Sa deuxième partie d'année, après cet immense coup d'éclat, est bien plus encourageante que la première, avec deux autres tops 5 lors des trois dernières courses (cinquième au Qatar, quatrième en Arabie saoudite). A l'image d'Alpine, autre représentant de la F1 française dans son ensemble qui, avec le podium de Fernando Alonso au Qatar, fait naître des espoirs de plus en plus sérieux en vue de la saison prochaine tant attendue avec ses changements aérodynamiques. L'écurie tricolore, ex-Renault, a terminé cinquième derrière Ferrari et McLaren, et devant AlphaTauri.


Pierre Gasly

Au niveau individuel, le fameux vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 - comme Ocon, il avait bénéficié de circonstances de course très favorables -, qui avait mis fin à plus de 24 ans de disette française (après Olivier Panis à Monaco en 1996), est celui qui s'en est le mieux sorti avec une neuvième place au classement des pilotes. Dernier à dépasser les 100 points - 110 unités au total -, il réussit la performance d'être le premier pilote en dehors des quatre écuries de tête, alors que la sienne ne termine donc que sixième du classement des constructeurs.

Si son manque de réussite en course, par rapport à des qualifications parfois excellentes, a marqué sa deuxième partie de saison, il a tout de même été d'une vraie belle régularité cette année. Auteur d'un podium à Bakou, Pierre Gasly a achevé cinq de ses sept dernières courses dans les points, et pas n'importe lesquels puisque c'était à chaque fois entre la quatrième et la septième place. Lors des premiers Grands Prix, il enchaînait déjà quatre autres Grands Prix dans les points, et son coéquipier Yuki Tsunoda a très nettement souffert de la comparaison (quatorzième avec 32 points).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.