F1 : Honda se laisse la possibilité de revenir en 2026

F1 : Honda se laisse la possibilité de revenir en 2026©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 16 juillet 2022 à 15h45

Après avoir quitté officiellement la F1 à l'issue de la saison 2021, la marque japonaise Honda a assuré qu'un retour dans la discipline à l'horizon 2026 restait une possibilité.



La Formule 1 est à la recherche de nouveaux motoristes pour 2026. Alors que les détails de la nouvelle donne en matière de moteurs n'ont pas encore été fixés, les marques Porsche et Audi comptent rejoindre la discipline à cette échéance et rejoindre Ferrari, Mercedes et Renault. Toutefois, la concurrence pourrait être renforcée par un sixième motoriste qui pourrait être... Honda ! Alors que la marque japonaise a tourné le dos à la F1 après le titre mondial remporté par Max Verstappen, elle reste liée aux écuries Red Bull Racing et AlphaTauri, construisant les moteurs badgés « Red Bull Powertrains » dans son usine de Sakura, qui affichent sur leur carrosserie le logo du HRC, dénomination plus connue en MotoGP et qui englobe désormais toutes les activités en sport mécanique de la firme d'Hamamatsu. « Honda va être comme un partenaire des deux écuries, a récemment confié au site officiel de la F1 Koji Watanabe, président du HRC. Les détails n'ont pas encore été définis mais le HRC va devenir l'équivalent d'un partenaire technique des deux écuries jusqu'en 2025. » Alors que les dirigeants de la firme Honda ont mis en avant la neutralité carbone pour justifier leur retrait officiel de la F1, la future donne moteur est susceptible de changer la donne.

Honda observe de près les changements en F1

En effet, les monoplaces devraient utiliser dès 2026 un carburant non-fossile pour alimenter un moteur moins avancé sur le plan technologique. Si, du côté de Honda, on reste « attentifs à ce qu'il se passe dans le petit monde de la F1 », Koji Watanabe a admis que « rien n'a encore été discuté au sein de l'entreprise au sujet de la saison 2026 ». Toutefois, avec un très net virage vers la neutralité carbone envisagé dès 2026 pour être pleinement effectué en 2030, la marque japonaise admet que « la porte n'est pas fermée à la F1 ». « Ce que je comprends, c'est que la F1 discute à l'heure actuelle de la réglementation 2026 avec la neutralité carbone qui est clairement la direction prise. C'est la même que la notre, confirme le patron du HRC. Ce pourrait être une bonne opportunité d'étudier la neutralité carbone en F1 donc, oui, la porte n'est absolument pas fermée. » Mais, si cette énième volte-face devait se concrétiser, on admet chez Honda qu'une « décision devra probablement être prise d'ici à un an ou un an et demi ». De plus, il faudra à la marque japonaise trouver un nouveau partenaire, le groupe Red Bull devant prochainement confirmer une alliance avec Porsche pour 2026 et au-delà.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.