F1 : Hamilton rétorque à Piquet après avoir été traité de "petit nègre"

F1 : Hamilton rétorque à Piquet après avoir été traité de "petit nègre"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 28 juin 2022 à 16h54

Nelson Piquet, l'ancien champion du monde de Formule 1, a qualifié Lewis Hamilton de « petit nègre ». Des propos inadmissibles qui n'ont pas manqué de faire réagir.



Alors qu'il vient récemment d'effectuer un retour au premier plan en prenant la 3eme place au Grand Prix du Canada il y a neuf jours, Lewis Hamilton, septuple champion du monde, est au cœur d'une triste affaire. Une histoire regrettable dont le Britannique n'est pas à l'origine. C'est un autre champion du monde de Formule 1 qui a déclenché la tempête : Nelson Piquet. Celui qui a été sacré trois fois en 1981, 1983 et 1987 a en effet utilisé le mot « neguinho », que l'on traduit par « petit nègre », pour qualifier Hamilton au cours d'un entretien accordé pour un podcast enregistré au Brésil en novembre dernier. Auteur d'un nouveau dérapage, Piquet (69 ans), qui avait déjà insinué par le passé que Ayrton Senna était gay, avait traité Nigel Mansell d'« imbécile » ou Enzo Ferrari de « sénile », a déclenché un tollé.

Hamilton : « Le temps est venu d'agir »

Visé directement, Lewis Hamilton a pris la parole sur les réseaux sociaux. « Ce sont plus que des mots. Ce sont des mentalités archaïques qu'il faut changer et qui n'ont pas leur place dans notre sport. J'ai été entouré par ces attitudes et ciblé toute ma vie. Il y a eu beaucoup de temps pour apprendre. Le temps est venu d'agir », a lâché le Britannique sur Twitter, mardi en début d'après-midi. L'écurie de Hamilton, Mercedes, la F1 et la Fédération internationale ont également publié des communiqués dans lesquels ils rappellent leur combat contre le racisme et la discrimination. Ils citent notamment Hamilton, « un ambassadeur incroyable pour notre sport qui mérite le respect ».

Mercedes, la F1 et la Fédération internationale condamnent Piquet

« Nous condamnons avec la plus grande fermeté tout recours à un langage raciste ou discriminatoire, de quelque nature que ce soit, a publié Mercedes. Lewis a agi en leader pour mener les efforts consentis par la F1 afin de combattre le racisme, et c'est un véritable champion de la diversité, sur la piste et en dehors. Ensemble, nous partageons la vision d'un sport automobile diversifié et inclusif, et cet incident souligne l'importance fondamentale de continuer à lutter pour un avenir meilleur. » « Les propos discriminatoires ou racistes sont inacceptables sous quelque forme que ce soit et n'ont pas leur place dans la société, souligne la F1 de son côté. Lewis est un ambassadeur incroyable pour notre sport et mérite le respect. Ses efforts inlassables pour accroître la diversité et l'inclusion sont une leçon pour beaucoup et quelque chose qui nous tient particulièrement à coeur. » Ferrari, à travers un tweet court, a assuré Mercedes et Hamilton de son soutien. A noter que Red Bull n'a pas l'intention de réagir. La petite amie de Max Verstappen, champion du monde en titre et actuel leader du classement des pilotes après 9 courses, est la fille de Nelson Piquet, Kelly.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.