F1 : Hamilton ne s'excusera pas auprès d'Alonso

F1 : Hamilton ne s'excusera pas auprès d'Alonso©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 29 août 2022 à 13h48

Après son accrochage avec Fernando Alonso qui l'a contraint à l'abandon lors du Grand Prix de Belgique, Lewis Hamilton reconnaît être en tort mais ne s'excusera pas auprès de l'Espagnol, qui l'avait insulté pendant la course.



Comme le dit l'expression consacrée, ces deux-là ne partiront sans doute jamais en vacances ensemble... Lewis Hamilton et Fernando Alonso, féroces rivaux lors de leur unique saison commune chez McLaren en 2007, qui était la première en F1 de l'Anglais, ne risquent pas de se rabibocher de sitôt. Et on a encore pu s'en rendre compte dimanche, lors d'un Grand Prix de Belgique qui a permis à Max Verstappen, vainqueur pour la neuvième fois de la saison, d'accroître son avance au classement du championnat du monde. Si Alonso a finalement terminé cinquième après la pénalité infligée à Charles Leclerc, Hamilton a lui été contraint à l'abandon avant même la fin du premier tour, suite à un accrochage avec l'Espagnol dans le virage des Combes. Le Britannique a fermé la porte à son ex-coéquipier, et c'est le septuple champion du monde qui s'est envolé avant de devoir donc renoncer à poursuivre.

Pour Alonso, Hamilton est un "idiot"

Une manœuvre qui a déclenché la colère du bouillant Asturien, comme on a pu l'entendre à la radio. "Quel idiot ! Fermer la porte comme ça depuis l'extérieur... On avait fait un super départ, mais ce mec ne sait que piloter en partant de la première place !", a-t-il ainsi lâché, hors de lui. Hamilton a lui fait amende honorable : "C'est de ma faute. J'étais devant lui sur le côté mais il était dans mon angle mort. Je ne lui ai pas laissé assez d'espace. Je pensais que c'était le cas mais, en revoyant l'action, ça ne l'était pas. J'en ai payé le prix. J'étais devant lui mais c'est de ma faute." Sauf qu'il n'avait pas encore été mis au courant des propos d'Alonso... Une fois que cela a été fait, l'Anglais a ensuite déclaré qu'il ne comptait pas présenter ses excuses. "Je l'aurais fait jusqu'à ce que j'entende ce qu'il a dit. Je n'ai pas vraiment de réponse à lui donner. Je sais comment ça se passe dans le feu de l'action, mais c'est bien de savoir ce qu'il pense de moi. C'est mieux que ce qu'il ressent soit étalé au grand public. Comme je l'ai dit, ce n'était pas intentionnel et j'en prends la responsabilité. C'est ce que font les adultes." En conférence de presse, Alonso, qui quittera Alpine en fin de saison, n'a pas voulu en rajouter, expliquant notamment qu'il avait vivement réagi à la radio parce qu'il était "très déçu" et "frustré".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.