F1 : Hamilton moqué chez Red Bull

F1 : Hamilton moqué chez Red Bull©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 27 avril 2022 à 13h42

Après un nouveau week-end galère, Lewis Hamilton a eu le droit aux moqueries d'Helmut Marko, le conseiller de Red Bull, pour qui le septuple champion du monde aurait dû arrêter sa carrière l'année dernière.



Le début de saison compliqué de Lewis Hamilton s'est encore prolongé ce week-end lors du Grand Prix d'Emilie-Romagne. Eliminé en Q2 lors des qualifications comme son coéquipier George Russell, une première pour Mercedes depuis 2012, le septuple champion du monde n'a pu faire mieux qu'une 13e place à Imola, alors que son jeune partenaire parvenait à terminer au pied du podium. "Lewis Hamilton mérite mieux venant de nous. Nous sommes une équipe donc nous devons tous faire de notre mieux pour lui fournir une monoplace à même de se battre aux avant-postes", a ensuite déclaré Toto Wolff, le patron de l'écurie Mercedes.

Horner plus clément

Soutenu par son équipe, Hamilton l'est évidemment moins par ses rivaux, et notamment Red Bull, deux écuries qui ont multiplié les piques l'une envers l'autre lors d'un dernier exercice qui avait couronné Max Verstappen lors du dernier Grand Prix au nez et à la barbe de l'Anglais. Une conclusion très amère pour ce dernier, alors que des rumeurs de départ à la retraite avaient circulé dans le paddock. Ce qui aurait peut-être été une bonne chose pour lui selon le toujours piquant Helmut Marko. "Il s'est fait prendre un tour par Max et je ne pensais pas voir cela cette année, après ce qu'il s'est passé en 2021. Quand on voit la performance de George avec la même voiture depuis le début de saison, on se pose des questions. Peut-être qu'il aurait dû s'arrêter l'année dernière...", a taclé le conseiller Red Bull pour Sky Sports. Plus clément, Christian Horner, le patron de l'écurie aux taureaux, estime qu'Hamilton "n'a pas oublié comment conduire. Il n'y a eu que quelques courses, et il était à la lutte à Abu Dhabi. Je suis sûr qu'ils vont régler leurs problèmes. Et dans ce championnat, personne n'est lâché parce que ça va encore être très, très long." Avec une septième au classement des pilotes, et déjà 58 points de retard sur le leader Charles Leclerc, il ne va plus falloir trainer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.