F1 : Hamilton, le cauchemar de 2016 ressurgit

F1 : Hamilton, le cauchemar de 2016 ressurgit©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 12 décembre 2021 à 23h57

Lewis Hamilton gagne presque toujours. Face à Max Verstappen, il vient seulement de vivre son deuxième véritable revers au coeur d'une période d'immense domination. Retour sur la carrière déjà légendaire du pilote de 36 ans.



Lewis Hamilton est bien peu habitué aux échecs. Ce qui, par ailleurs, ne l'a pas empêché de se montrer très classe dans sa réaction envers Max Verstappen, pourtant à chaud dès sa sortie de la voiture. Après avoir grandi en karting puis en Formule 3, comme son cadet néerlandais de douze ans, avant d'enchaîner en GP2, le Britannique avait d'abord connu une première année à deux doigts du titre mondial en 2007. Kimi Räikkönen lui soufflait alors au nez et à la barbe, profitant de son inimitié avec son coéquipier chez McLaren - Mercedes, un certain Fernando Alonso. En 2008, il ne laissait cette fois pas passer sa chance. Puis il a connu quatre années difficiles de 2009 à 2012, ne parvenant jamais à faire mieux que quatrième ou cinquième du championnat.

Rosberg : "Dans les zones grises, ce n'est jamais vraiment sa faute"

C'est alors que son départ vers Mercedes en 2013, en remplacement de Michael Schumacher, va redonner un sacré coup de fouet à sa carrière. Encore quatrième pour sa première année, la dernière de la domination de Sebastian Vettel chez Red Bull, il glane en 2014 et 2015 ses deuxième et troisième couronnes. Sa seule véritable défaite comparable à celle de cette année intervient en 2016, au sommet de son autre lutte avec Nico Rosberg, son ancien ami d'enfance. Mais cette belle idylle ne résistait pas à la concurrence exacerbée au sein de la même équipe. "Dans les zones grises, sur la piste, ce n'est jamais vraiment sa faute, mais toujours celle de l'adversaire", analysait encore il y a quelques semaines (pour Sky Sports) celui qui était également le fils d'un ancien pilote, Keke Rosberg.


De vieux démons, plus nets ceux-là puisqu'ils opposaient aussi deux écuries, qui sont donc réapparus cinq années plus tard, après un enchaînement de quatre années sans la moindre ombre au tableau avec Valtteri Bottas en coéquipier. En 2022, c'est son jeune compatriote George Russell qui viendra continuer d'apprendre dans l'ombre de celui qui aura assurément une immense soif de revanche. Et de huitième titre, bien sûr, pour enfin devenir le seul recordman mondial devant Michael Schumacher.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.