F1 - Hamilton : "Il faudra me couper l'oreille"

F1 - Hamilton : "Il faudra me couper l'oreille"©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 13 avril 2022 à 11h44

Lewis Hamilton ne semble pas disposé à arrêter de porter des bijoux en course, comme le prévoit pourtant le règlement de la Formule 1.



Après avoir manqué d'un rien un huitième titre record de champion du monde de Formule 1 la saison dernière, Lewis Hamilton a commencé doucement ce nouvel exercice, où les Mercedes semblent un ton en-dessous, même si son nouveau coéquipier George Russell occupe la deuxième place du classement du championnat du monde derrière Charles Leclerc. Hamilton est lui cinquième, après avoir terminé troisième à Bahreïn, dixième en Arabie Saoudite et quatrième dimanche dernier à Melbourne. Et après ce Grand Prix d'Australie, le Britannique a réagi aux déclarations de Niels Wittich, le nouveau directeur de course de la F1, qui a rappelé aux pilotes que, depuis 2005, les bijoux ne sont plus tolérés, et ce pour des raisons de sécurité.

"Des bijoux que je ne peux pas enlever comme ça"

Mais Hamilton n'a pas l'intention d'en tenir compte, comme il l'a expliqué en Australie. "Je n'ai pas l'intention de les retirer. C'est quelque chose de personnel. Tu dois pouvoir être qui tu es. Et j'ai aussi des bijoux que je ne peux pas enlever comme ça. Celui-là par exemple, sur mon oreille droite, est soudé et je ne peux littéralement pas l'enlever. Alors ils devront me couper l'oreille. Donc non, ils vont rester", a-t-il ainsi déclaré. L'Anglais a aussi évoqué "le briefing le plus long de (sa) vie" sur le sujet des... sous-vêtements. Car la FIA a décidé de sévir, certains pilotes portant leurs propres sous-vêtements synthétiques et non pas ignifugés, comme le prévoit le règlement. "Ça fait longtemps que je cours et ils n'avaient jamais fait un briefing aussi long, a pesté Hamilton. Je ne comprends pas les petites choses sur lesquels ils ont pinaillé, comme les sous-vêtements. Est-ce qu'on parle vraiment de ce genre de choses ?"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.