F1 - Hamilton : "C'était une farce"

F1 - Hamilton : "C'était une farce"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 30 août 2021 à 20h22

Lewis Hamilton est revenu sur le Grand Prix de Belgique, dénonçant "un scénario uniquement porté sur l'argent" et demandant le remboursement des spectateurs.



Au milieu du tumulte dimanche à Spa, avec ce Grand Prix de Belgique qui n'a finalement jamais pu réellement démarrer face aux trombes d'eau - mais qui a tout de même distribué des points -, Lewis Hamilton a eu une sortie pour le moins décalée. Elle concernait sa situation... aux sanitaires, juste avant le départ prévu : "Je suis heureux d'être allé aux toilettes, indiquait-il alors à la radio de son équipe. Quelqu'un a largué une bombe folle là où j'étais ! C'était la pire chose qui soit, ça va me hanter à vie." Malgré son Covid, le Britannique a donc conservé l'odorat.

"Il faut surtout rembourser les spectateurs"

Selon les rumeurs, un caméraman français pourrait être responsable. On en saura peut-être plus grâce au fameux documentaire Netflix qui suit les coulisses de la F1, puisque le hasard veut que les équipes de tournage étaient au côté de l'équipe allemande ce week-end. Il faudra donc attendre six mois... Sur Instagram, après la course, ce sont finalement les considérations sportives et surtout financières qui inquiétaient à nouveau le sextuple champion du monde, remonté.


"L'argent parle. Deux tours, et ça fait un départ - c'est un scénario uniquement porté sur l'argent. Puisque tout le monde récupère son argent, il faudrait aussi que ce soit le cas pour les fans, car ils n'ont malheureusement pas vu ce pour quoi ils étaient venus et avaient payé. J'adore courir sous la pluie, mais là c'était différent. On ne pouvait vraiment pas voir la voiture devant nous. Il y avait de l'aquaplaning. C'était juste un désastre sur la piste. On ne pouvait pas y voir à cinq mètres, la voiture devant disparaissait. C'était une farce. Les fans sont les seuls perdants, on a été sortis pour une raison et une seule. Nous aurions juste dû arrêter, ne pas nous faire prendre ces risques et surtout rembourser les spectateurs, qui sont au coeur de notre sport." Espérons que la FIA et les dirigeants ne tireront pas la chasse sur de tels propos...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.