F1 - GP du 70eme anniversaire - Racing Point : Hülkenberg remplacera encore Pérez

F1 - GP du 70eme anniversaire - Racing Point : Hülkenberg remplacera encore Pérez©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 07 août 2020 à 11h20

Testé positif au Covid-19 en marge du GP de Grande-Bretagne, Sergio Pérez l'a encore été jeudi. Pour le deuxième week-end de suite, Nico Hülkenberg prendra donc place dans le baquet du Mexicain.

Nouvelle chance pour Nico Hülkenberg (32 ans). L'expérimenté pilote allemand écarté par l'écurie Renault en fin de saison l'année dernière au profit du jeune pilote français Esteban Ocon prendra de nouveau place dans le baquet de la Racing Point RP20, ce week-end lors du Grand Prix du 70eme anniversaire de la F1, encore sur la piste du circuit de Silverstone. Sept jours après avoir été placé en quarantaine suite à un premier test positif au Covid-19, Sergio Pérez a en effet été testé de nouveau jeudi, à la veille du coup d'envoi de ce cinquième week-end de la saison, pour le même résultat (positif) alors que sa quarantaine venait tout juste d'être levée par les autorités britanniques.



Toujours positif, le Mexicain, comme il y a une semaine à l'occasion du GP de Grande-Bretagne, cédera donc de nouveau sa place à Hülkenberg, a annoncé Racing Point vendredi dans un communiqué. En espérant pour Racing Point que l'ex-coéquipier de Daniel Ricciardo chez Renault connaisse davantage de réussite que dimanche dernier. Alors qu'il s'apprêtait à prendre son 178eme départ dans la catégorie reine, l'Allemand, 13eme des qualifications du samedi, avait été trahi par sa monoplace et n'avait donc même pas pu s'élancer, son équipe ne disposant pas de suffisamment de temps pour réparer la panne, consécutive à un souci au niveau de l'unité de puissance de la voiture.

Une histoire de boulon coincé...



Très précisément, le directeur de l'écurie britannique Otmar Szafnauer, entré dans les détails après la course, remportée sur trois roues par Lewis Hamilton devant Max Verstappen, qu'un boulon cisaillé serait tombé dans le carter d'embrayage, où il se serait coincé, empêchant ainsi le moteur à combustion interne de tourner. Une mésaventure à laquelle Hülkenberg aura l'occasion de tourner définitivement le dos ce week-end, pour son deuxième Grand Prix en deux semaines, lui qui n'en avait plus disputé depuis la fin de son aventure chez Renault. Une nouvelle pige chez Racing Point (l'Allemand avait déjà couru pour l'écurie du temps où elle s'appelait encore Force India) qui pourrait lui permettre de peut-être enfin grimper sur le podium. Ce qui ne lui est encore jamais arrivé malgré... 177 départs en F1, un (triste) record. « J'ai de nouveau les clés », lance un Hulkenberg grimé en Hulk, le géant vert, sur son propre compte Twitter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.