F1 - GP de Turquie (EL3) : Verstappen en tête malgré la pluie

F1 - GP de Turquie (EL3) : Verstappen en tête malgré la pluie©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 14 novembre 2020 à 11h31

Comme lors des deux séances de vendredi, Max Verstappen (Red Bull) a réussi le meilleur temps de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Turquie, mais elle a été gâchée par la pluie.



Dans moins de deux heures se déroulera la séance de qualification du Grand Prix de Turquie, et elle se déroulera très probablement sur une piste mouillée ! Des trombes d'eau se sont en effet abattues samedi sur le circuit de l'Intercity Istanbul Park, et la pluie a grandement perturbé la troisième séance d'essais libres. Trois pilotes n'ont même pas réussi à signer le moindre temps : le champion du monde Lewis Hamilton et les deux Williams George Russell et Nicholas Latifi. En tête de la feuille des temps, on retrouve, comme vendredi lors des deux premières séances, Max Verstappen. Le pilote Red Bull n'a pu effectuer que six tours chronométrés, mais il en a signé un en 1'48"485, ce qui lui a permis de devancer de 945 millièmes Charles Leclerc, à l'aise au volant de sa Ferrari sur la "patinoire" turque. Alexander Albon (Red Bull) suit au classement, à une seconde et demie de son coéquipier, et tous les autres pilotes sont à plus de cinq secondes.

Ocon en embuscade

Déjà très glissante vendredi alors qu'il ne pleuvait pas, la piste d'Istanbul a provoqué de nombreux tête-à-queue et sorties de piste, même si au final, aucun gros accident n'a été à signaler. Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) est tout de même passé très près des barrières, mais il s'en est sorti indemne. Il est même le seul pilote à avoir tenté une procédure de départ en fin de séance, car il n'est pas exclu que le départ se fasse sur piste mouillée dimanche. Du côté des Français, Esteban Ocon (Renault) a pris la quatrième place, Pierre Gasly (AlphaTauri) la quatorzième et Romain Grosjean (Haas) la quinzième, mais difficile de tirer des enseignements dans de telles conditions. Sur une piste glissante, mouillée, et qui n'a pas accueilli de Grand Prix depuis 2011, ce Grand Prix pourrait bien réserver des surprises !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.