F1 - GP de Styrie : Les qualifications plus fortes que la pluie

F1 - GP de Styrie : Les qualifications plus fortes que la pluie©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 11 juillet 2020 à 15h51

En raison de la pluie violente qui s'abat sur Spielberg depuis le début de la matinée, les qualifications du Grand Prix de Styrie avaient été repoussées. Elles ont finalement été maintenues.


[Mise à jour : 15h45]

Après un début de journée marqué uniquement par la pluie, très violente, les craintes des organisateurs de devoir reporter (ou annuler) la séance et les options à disposition des organisateurs pour pallier une mauvaise nouvelle potentielle, les qualifications ont finalement reçu le feu vert pour démarrer. A 15h46 précises, la Q1 de ces essais qualificatifs du Grand Prix de Styrie a donc pu débuter. Quelques heures plus tôt, la troisième et dernière séance d'essais libres (programmée à 12h00), définitivement annulée, n'avait pas eu autant de chance. 



A peine le temps de se satisfaire de l'accalmie sur le circuit du Red Bull Ring que la pluie s'est remise à tomber, rendant de nouveau les conditions compliquées et dangereuses pour les pilotes. En attendant de voir l'évolution du temps, les qualifications ont donc été repoussées. La direction de course a annoncé qu'elle informerait de la tenue ou non de la séance dix minutes avant le début éventuelle de celle-ci. Une nouvelle accalmie est bien prévue, mais pas avant 16h00, aux dernières nouvelles. Pourtant, un communiqué vient de laisser entendre que la Q1 débuterait à 15h46. 


Alors qu'elle faisait des siennes depuis le début de la matinée et semblait partie pour s'abattre violemment sur le Red Bull Ring toute la journée, la pluie a eu la très bonne idée de s'arrêter soudainement et de laisser les pilotes tranquille peu de temps, et ce juste avant le début des qualifications. Cette séance, que la direction de course redoutait déjà de reporter à dimanche matin (l'autre option aurait été d'établir la grille de départ sur les temps des EL2), va donc avoir lieu normalement, à 15h00, horaire initialement prévu. Il faut juste espérer que la météo, si capricieuse depuis samedi, au point pour les organisateurs de devoir annuler la troisième et dernière séance d'essais libres, ne décide pas de rejouer les trouble-fêtes pendant ces essais qualificatifs.

Les fortes pluies continuant de s'abattre sur le Red Bull Ring, la direction de course vient d'annuler que la troisième et dernière séance d'essais libres, initialement programmée à 12h00 était définitivement annulée. Dans un premier temps, ces EL3 avaient uniquement « été reportés indéfiniment ». En ce qui concerne les qualifications, prévues à l'origine à 15h00, elle est toujours maintenue pour le moment, avec l'espoir du côté des organisateurs que la météo s'améliore enfin. A noter que des trois options éventuelles avancées un peu plus tôt par le directeur de course Michael Masi, seules deux restent envisageables : le report des qualifications à dimanche matin ou l'annulation pure et simple de ces essais qualificatifs et une grille de départ établie par rapport aux temps de la deuxième séance d'essais libres (Verstappen, meilleur temps, devant Bottas et Pérez).

Les qualifications du Grand Prix de Styrie vont-elles tomber... à l'eau ? Comme le craignaient les organisateurs vendredi à l'issue de la deuxième séance d'essais libres de ce deuxième rendez-vous en Autriche en deux semaines et deuxième manche de la saison 2020 du Championnat du Monde, la pluie n'a pas mis longtemps à s'abattre sur Spielberg et le circuit du Red Bull Ring ce samedi, jour de la troisième et dernière séance d'essais libres et jour surtout également des essais qualificatifs. Des conditions très compliquées qui ont obligé la direction de course à stopper la course de F3 (après 15 des 24 tours, victoire du Danois Vesti) et pourraient également les contraindre à annuler (ou reporter) les qualifications, initialement prévues à 15h00. A 11h48, le communiqué officiel indiquait uniquement que « la troisième séance d'essais libres était reportée indéfiniment », sans mention de l'avenir des qualifications. Toutefois, le plus grand pessimisme habitait le paddock quant à la tenue des deux séances du jour tandis que d'énormes flaques s'accumulaient le long du parcours, et, en particulier, sur la longue ligne droite des stands, et que les hélicoptères semblaient même avoir du mal à décoller, la pluie redoublant de violence.

Trois options envisagées



Michael Masi se penchait, lui, déjà sur les options envisageables. « La qualification pourrait être reportée à dimanche matin dans le pire des cas et on annulerait tout le samedi, annonçait le directeur de course en introduction au micro de Canal Plus. Et si elle ne pouvait pas avoir lieu non plus dimanche matin, on prendrait les temps de la 2eme séance d'essais libres du vendredi. la dernière option, c'est que la séance d'essais libre de samedi puisse avoir lieu sans qualification ni d'essais libres dimanche matin. On se baserait alors sur ces essais libres 3. » Tout laisse penser pour le moment que l'on s'orientera vers la première (qualifications reportées à dimanche) ou la deuxième option (grille de départ établie en fonction des EL2), avec donc la possibilité que Max Verstappen (Red Bull), meilleur temps vendredi après-midi s'élance en pole. Vendredi déjà, Romain Grosjean (Haas) avait prévenu. « On sait que ces voitures pas superbement bien dessinées pour rouler quand il y a des quantités d'eau importantes sur la piste ». Le pilote français ne pouvait alors pas deviner qu'il y en aurait autant. Au point de menacer très sérieusement la séance de qualification.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.