F1 - GP de Styrie : Grosjean s'élancera depuis la voie des stands

F1 - GP de Styrie : Grosjean s'élancera depuis la voie des stands©Media365

Marie Mahé, publié le dimanche 12 juillet 2020 à 14h40

Alors qu'il aurait dû s'élancer depuis la dernière place de la grille au GP de Styrie, Romain Grosjean (Haas) devra finalement partir depuis la voie des stands. En effet, les commissaires ont décidé de sanctionner son équipe, qui a travaillé sur sa monoplace, en-dehors des horaires autorisés.

Les mauvaises nouvelles se succèdent pour Romain Grosjean, pensionnaire de l'écurie Haas. En effet, après ne pas avoir pu participer aux qualifications et alors qu'il aurait dû s'élancer de la 20eme et dernière place de la grille du Grand Prix de Styrie, comptant pour le championnat du monde de Formule 1, le Français a appris ce dimanche qu'il s'élancera finalement depuis la voie des stands, à partir de 15h10 et l'extinction des feux. Cette décision a été imposée par les commissaires de course, en guise de sanction. En effet, ce samedi soir, son équipe Haas a dû travailler sur sa monoplace en-dehors des horaires prévus à cet effet, après une panne intervenue au tout début des qualifications de l'après-midi. Ce qui avait alors donc empêché le principal intéressé de tout simplement y prendre part.

La pole position est revenue à Hamilton



Pour rappel, c'est le Britannique Lewis Hamilton, pilote chez Mercedes et seulement quatrième la semaine dernière, après des pénalités suite à un accrochage provoqué en pleine course et après une erreur commise lors des qualifications, qui s'élancera en pole position sur le Red Bull Ring de Spielberg, en Autriche, Il s'agit du deuxième Grand Prix de la saison 2020 de Formule 1, le premier s'étant déroulé il y a tout juste une semaine. Sur ce même circuit, c'est le Finlandais Valtteri Bottas, pilote également chez Mercedes, qui avait alors eu le dernier mot, tout en s'emparant ainsi également de la tête du classement des pilotes. Derrière, le podium avait été complété par le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) et le surprenant Britannique Lando Norris (McLaren). Une saison contrainte de démarrer tardivement, après même plus de trois mois de retard sur le plan initial, en raison de la pandémie de coronavirus qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.