F1 - GP de Hongrie : La révélation folle au sujet du coup de poker de Haas

F1 - GP de Hongrie : La révélation folle au sujet du coup de poker de Haas©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mercredi 22 juillet 2020 à 12h46

Le coup de poker tenté par l'équipe de changer de pneus avant le départ du GP de Hongrie dimanche dernier était né de l'imagination d'un stratège... absent le jour de la course.

A l'arrivée, le coup de poker tenté par les Haas ne s'est pas avéré gagnant. Mais il faut bien avouer que le pari, certes très osé, était finement joué. Une décision qui peut paraître d'autant plus improbable alors que la saison fait relâche le week-end prochain pour la première fois depuis la reprise qu'elle provient de l'imagination d'un stratège... absent dimanche à Myogorod. Après cette troisième manche de la saison (les deux premières avaient eu lieu toutes deux à Spielberg), Günther Steiner a ainsi révélé que l'homme à l'origine de ce choix (Mike Caulfield) pas loin d'être payant se trouvait au même moment en Autriche, après avoir été victime d'une chute à vélo. « Il est normalement présent sur les courses, mais il a dû subir une opération », a dévoilé le patron italien de l'écurie Haas, revenant au passage sur la manière dont s'étaient passées les choses dimanche dans le paddock, lors de ce fameux tour de formation. « Kevin (Magnussen) voulait essayer des pneus pluie, et il a immédiatement vu pendant le tour de formation que ça séchait. Et il y a eu un peu de discussion entre nos stratèges, l'un d'eux étant en Angleterre cette semaine car il s'est cassé le bras la semaine dernière. Un des deux - l'autre étant ici - a dit à un moment : ''Allons-y pour les slicks, c'est en train de sécher. C'est une chance !''. Et c'était une décision très rapide. Ils ont discuté entre eux et on l'a juste fait. Il n'y a pas eu de longue conversation ou autre. »

Un seul point à l'arrivée, pour Magnussen...

Rappel des faits : sur une piste pourtant toujours humide du Hungaroring, l'écurie américaine a décidé dimanche lors du Grand Prix de Hongrie de changer de pneus avant le départ. Des pneus slicks ont été montés sur les deux monoplaces de Romain Grosjean et Kevin Magnussen lors du tour de formation sur le circuit du Hungaroring. Une stratégie qui a permis au Français comme au Danois, pourtant partis en fond de grille, de longtemps jouer les trouble-fête derrière leader intouchable de la course Lewis Hamilton, en troisième et quatrième position. Finalement, Grosjean, heurté par le Thaïlandais Alex Albon (Red Bull) dès le premier virage (aileron avant touché), a franchi la ligne d'arrivée en 15eme position, quand Magnussen, de son côté, avait terminé le Grand Prix à la 9eme place, permettant ainsi à son écurie de marquer deux points. Le Danois (10eme) n'en a finalement rapporté qu'un seul à l'équipe américaine, les commissaires de course ayant pénalisé de dix secondes Grosjean (16eme) et son coéquipier, coupables d'avoir reçu des instructions pendant le tour de formation. Ce qui est interdit par le règlement.

Masi : « Le pilote doit conduire la voiture seul et sans aide »

A noter que le directeur de la course de la FIA Michael Masi est revenu mercredi sur les raisons qui avaient amené les commissaires à pénaliser les Haas. « Il y avait une directive technique qui est sortie je pense en 2017, clarifiant la communication que l'équipe peut avoir avec les pilotes sur le tour de formation, et qui se rapporte à l'article 27.1 des règlements sportifs, qui dit que le pilote doit conduire la voiture seul et sans aide, a détaillé Masi. Le motif de cette convocation est due au fait que les deux pilotes ont été appelés par leur ingénieur pour changer de pneus pendant le tour de formation, ce qui n'est pas autorisé par la directive technique émise à l'époque. Essentiellement, la seule communication qui peut être faite avec le pilote pendant le tour de formation, entre le mur des stands et le pilote, est pour des questions de sécurité. S'il s'agit d'un problème de sécurité imminent, cette communication peut alors avoir lieu. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.