F1 - GP de Hongrie : Kubica (Alfa Romeo) disputera les EL1

F1 - GP de Hongrie : Kubica (Alfa Romeo) disputera les EL1©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 15 juillet 2020 à 16h04

Robert Kubica prendra place dans la monoplace de Kimi Räikkönen à l'occasion de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie. Vendredi dernier, le Polonais avait remplacé Giovinazzi.

A force, Robert Kubica (35 ans) pourrait finir par y prendre goût. Déjà invité de dernière minute vendredi dernier à Spielberg (Autriche) lors du Grand Prix de Styrie, l'expérimenté pilote polonais sera de nouveau de la partie, le week-end prochain, cette fois en Hongrie, troisième manche de la saison du Championnat du Monde de F1 et première épreuve hors d'Autriche (le premier week-end avait également eu lieu sur les terres de l'écurie Red Bull). Ce mercredi, à deux jours du coup d'envoi de ce troisième rendez-vous de l'année, Alfa Romeo a annoncé que Kubica participerait de nouveau à la première séance d'essais libres. Le troisième pilote de l'écurie italienne prendra place dans la monoplace du Finlandais Kimi Räikkönen pour les EL1 au même titre qu'il avait déjà fait brièvement son retour, cette fois dans le baquet de l'autre titulaire chez Alfa l'Italien Antonio Giovinazzi, vendredi dernier lors du Grand Prix de Styrie. Le Polonais, déjà aperçu cet hiver dans la voiture lors des tests de Barcelone, tâchera de faire mieux qu'il y a cinq jours. Le vainqueur du Grand Prix du Canada en 2008 - il était devenu ce jour-là le premier représentant de son pays à remporter un succès dans la catégorie - avait dû en effet se contenter de la 18eme place, à quatre dixièmes de son coéquipier d'un jour Räikkönen, arrivé quatre dixièmes devant Kubica. Ce qui n'empêche pas ce dernier de se réjouir à l'idée d'être de nouveau de sortie vendredi.

Kubica : « Hâte d'être à vendredi »



« Piloter ces voitures procure toujours d'incroyables sensations, et j'ai donc hâte d'être à vendredi, avoue le Polonais (...) L'équipe a besoin de données et de retours d'information, et je suis là pour leur fournir des informations précieuses. Nous avons connu un week-end productif la dernière fois, et mon objectif et d'aider l'équipe à franchir un nouveau cap en Hongrie. » « Robert est l'un des grands atouts de l'équipe sur ce plan (développer la C39 rapidement et efficacement). Il a fait un excellent travail en Autriche la semaine dernière, et je suis heureux de le revoir une fois de plus dans la voiture. Les données qu'il a fourni à nos ingénieurs se sont déjà montrées précieuses », apprécie de son côté le patron de l'écurie Frédéric Vasseur, conscient que le fait de pouvoir s'appuyer non pas sur deux mais sur trois pilotes de renom constitue un « avantage certain ». Ce n'est pas Robert Kubica qui dira le contraire. A lui de (re)jouer !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.