F1 - GP d'Autriche : La majorité des pilotes a mis un genou à terre avant le départ

F1 - GP d'Autriche : La majorité des pilotes a mis un genou à terre avant le départ©Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le dimanche 05 juillet 2020 à 18h00

Avant le départ du Grand Prix de Formule 1 d'Autriche, 14 des 20 pilotes ont mis un genou à terre, en soutien à la lutte contre le racisme.



Ce dimanche, la saison 2020 de Formule 1 a officiellement démarré, du côté de l'Autriche. Et si le Finlandais Valtteri Bottas, sur sa Mercedes, a triomphé, le paddock a mis un genou à terre, avant de monter dans les monoplaces pour prendre le départ, en soutien à la lutte contre le racisme. Toutefois, et c'était d'ailleurs prévu puisqu'ils avaient le choix, seuls 14 des 20 pilotes ont suivi le mouvement. Ceux qui sont restés debout sont Max Verstappen, Antonio Giovinazzi, Daniil Kvyat, Carlos Sainz Jr., Charles Leclerc ou bien encore Kimi Raikkonen. Certains parmi ceux qui ne le voulaient pas avaient expliqué leur décision en amont, comme c'est le cas, par exemple, du Monégasque Charles Leclerc, pilote chez Ferrari, sur ses propres réseaux sociaux, s'attirant d'ailleurs quelques critiques : « Les vingt pilotes sont unis avec leurs équipes contre le racisme et les préjugés. Je crois que les actions de tous les jours importent plus qu'un geste formel qui pourrait être jugé controversé dans certains pays. Je ne mettrai pas le genou à terre mais cela ne veut pas dire que je suis moins impliqué que les autres dans la lutte contre le racisme. »

Un slogan différent pour Hamilton

Toutefois, sur la ligne de départ, tous se sont mis d'accord pour porter le même tee-shirt noir, avec inscrit dessus le slogan « End Racism ». Seul un homme avait décidé d'enfiler un tee-shirt différent. En effet, il s'agit de Lewis Hamilton, qui arborait le slogan suivant et désormais bien connu : « Black Lives Matter » (« Les vies noires comptent »). Un message de protestation visant les violences policières perpétrées à l'encontre des Noirs. D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que le champion du monde de Formule 1 réagit à ce sujet. Début juin, le Britannique avait dénoncé le fait que, selon lui, les autres pilotes étaient bien trop silencieux sur le sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.