F1 - GP d'Abu Dhabi - EL2 : Bottas plus rapide qu'Hamilton et Verstappen

F1 - GP d'Abu Dhabi - EL2 : Bottas plus rapide qu'Hamilton et Verstappen©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 11 décembre 2020 à 15h58

Valtteri Bottas a tourné plus vite que Lewis Hamilton lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi, ce vendredi après-midi en nocturne. Max Verstappen signe le troisième temps.


Les Mercedes ont remis les pendules à l'heure ! Devancées par Max Verstappen (Red Bull) lors de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi, un peu plus tôt dans la journée, les Flèches d'Argent ont repris les choses en main, ce vendredi après-midi à l'occasion des EL2 de ce dernier rendez-vous de la saison, sur le circuit de Yas Marina. Battu pour trois centième ce midi par Verstappen, Bottas s'est cette fois montré plus rapide que le jeune Néerlandais, avec un meilleur tour bouclé en 1'36"276 pour le Finlandais, tandis que son rival de chez Red Bull a, lui, signé son temps le plus rapide en 1'37"046. Soit un petit peu moins (1'37"479) que Lewis Hamilton, venu s'intercaler entre son coéquipier et le Néerlandais - les trois hommes ont tous réussi leur meilleur tour en gommes médium - alors que le septuple champion du monde avait dû se contenter du cinquième temps lors des EL1, la faute à des freins récalcitrants. Cinq jours après sa deuxième place sur le GP de Sakhir, Esteban Ocon en avait profité pour s'inviter sur le podium une fois de plus.

Quand Räikkönen éteint lui-même l'incendie de sa monoplace



En grande forme, le jeune pilote français de l'écurie Renault a encore brillé vendredi après-midi, avec le sixième temps de cette deuxième séance d'essais libres, derrière les deux Mercedes, les deux Red Bull et la McLaren de Lando Norris. Encore deuxième Français de cette séance, Pierre Gasly (AlphaTauri) se classe, lui, 12eme, juste devant Kimi Raïkkönen. Sans le vouloir, le vétéran finlandais a pourtant été lui aussi l'un des héros de ces EL2. En fin de séance, sa monoplace a en effet pris feu suite à un incident technique. Et quand beaucoup de pilotes auraient laissé les commissaires de course éteindre l'incendie, « Iceman », qui ne fait décidément rien comme les autres, a pris lui-même le soin de descendre de sa voiture et s'est emparé de l'un des extincteurs avant de veiller à éteindre avec beaucoup de calme et de minutie les parties de la monoplace qu'il souhaitait. Le tout dans un seul but à n'en pas douter : éviter aux mécaniciens de son équipe d'avoir trop de travail pour remettre la voiture en état d'ici samedi. Vous avez dit grand seigneur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.