F1 : Gasly avec Ocon chez Alpine ?

F1 : Gasly avec Ocon chez Alpine ?©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 08 août 2022 à 18h25

Les deux compatriotes ne sont pas les meilleurs amis du monde, de vieilles querelles datant des (jeunes) années karting... Toutefois, la perspective d'une écurie intégralement tricolore est forcément dans les esprits chez Alpine.



Et si Alpine devenait française à 100% la saison prochaine ? Il s'agirait de transformer le départ inattendu de Fernando Alonso en opportunité, celle de remplacer le double champion du monde espagnol par Pierre Gasly pour devenir le nouveau coéquipier d'Esteban Ocon, après l'imbroglio Oscar Piastri - même si Alpine confirme sa position, au moins juridiquement (voir aussi le tweet plus bas). D'après nos confrères néerlandais de Racingnews365.com, le vainqueur du Grand Prix de Monza en 2020 (ce qui l'avait alors fait succéder à Olivier Panis, précédent vainqueur tricolore à Monaco en 1996) posséderait ainsi une clause dans son contrat qui lui permettrait de rejoindre une équipe mieux classée que la sienne à l'issue de la saison.

"Marko ne s'opposerait pas à une bonne proposition pour moi"

"On discute régulièrement de mon avenir avec Helmut Marko, il ne s'opposerait pas à une bonne proposition pour moi", assure le pilote français, sous contrat avec Red Bull jusqu'à la fin de l'année 2023. Une étrange éventualité qui pourrait pousser Pierre Gasly à ne pas donner le maximum, pour ne pas prendre le risque qu'AlphaTauri rattrape McLaren ou donc Alpine... Mais il y a de la marge, l'écurie satellite de Red Bull ne figurant qu'à la huitième place (sur dix) avec 27 petits points, seulement sept d'avance sur Aston Martin et surtout 72 longueurs de retard sur Alpine - et 68 points sur McLaren.


Alors, le Normand n'a pas trop de mal à afficher officiellement sa confiance pour la suite de la saison, avant la reprise en Belgique à la fin du mois : "On savait que ce serait une année de développement : nouvelles règles, nouvelles voitures... Peu importe, au fond, la manière dont on démarre, l'important est juste de progresser au cours de l'année. On a ralenti, mais désormais les performances s'améliorent clairement, et quand on voit à quel point c'est serré en milieu de grille, à nous de rentrer dans le combat. Il n'y a plus que deux dixièmes entre la huitième et la seizième place." Attention, tout de même, à ne pas trop venir titiller Alpine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.