F1 - Ferrari : Vettel ne veut pas parler de frustration

F1 - Ferrari : Vettel ne veut pas parler de frustration©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 23 août 2020 à 12h04

Même s'il effectue le pire début de saison de sa carrière, Sebastian Vettel a confié à Autosport qu'il n'était pas frustré, même s'il reconnait qu'il a « déjà été dans un endroit plus heureux ».

Avec seize points pris en six Grands Prix disputés, Sebastian Vettel vit le pire début de saison de sa carrière. Le pilote allemand de 33 ans dispute sa dernière saison chez Ferrari en 2020, et dispose d'une monoplace en grande difficulté, même si son coéquipier Charles Leclerc a réussi à récolter 45 points. Interrogé par Autosport s'il ressentait de la frustration à vivre un début de saison aussi difficile, le quadruple champion du monde n'a pas voulu être trop affirmatif.

Vettel : "J'ai déjà été dans un endroit plus heureux"

" Je ne sais pas si c'est bien de faire un classement des meilleures saisons ou des meilleures courses. Je sais que beaucoup de gens ont tendance à dire que c'était ma meilleure ou ma pire course, ou ma meilleure ou ma pire performance. Mais c'est difficile de dire ça car il y a tellement de courses, explique l'Allemand. Quelle que soit la situation, j'ai confiance dans les gens autour de moi et dans les gars qui travaillent sur ma voiture. J'ai du mal cette saison à cause d'un manque de confiance, et ce manque de confiance vient du manque d'adhérence. Nous essayons toujours de comprendre d'où ça vient, mais en même temps, nous devons faire des progrès, avancer et attaquer de nouveau. Je ne suis pas frustré. Comme je l'ai déjà dit, j'ai déjà été dans un endroit plus heureux. J'adore me battre aux avant-postes, ressentir le sentiment que vous pouvez accomplir de gros objectifs. Ce sera difficile cette année avec le « package » que nous avons, mais je pense que Charles a prouvé qu'on pouvait encore faire de belles courses. Si vous résumez, ce n'est pas le meilleur début de saison de ma carrière. Mais je n'irai pas jusqu'à dire qu'il y a de la frustration. » Dimanche prochain, les pilotes vont attaquer un nouveau triptyque de Grands Prix, avec au menu Spa en Belgique, et Monza et le Mugello en Italie, des circuits où il a déjà triomphé six fois durant sa carrière (trois fois à Spa, trois fois à Monza). Mais c'était une autre époque, et monter sur le podium cette année serait déjà une très belle performance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.