F1 : Ferrari avoue s'être trompé

F1 : Ferrari avoue s'être trompé©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 01 juillet 2020 à 18h47

Mattia Binotto, le patron de la Scuderia, a reconnu que leur monoplace n'avait pas répondu aux attentes. Mais Charles Leclerc et Sebastian Vettel vont devoir patienter avant d'obtenir des améliorations.



A quelques jours du coup d'envoi d'une saison de Formule 1 reportée en raison de la crise sanitaire, Ferrari ne s'attend pas vraiment à écraser la concurrence en Autriche, où vont se dérouler les deux premiers Grand Prix. "Nous ne partons pas battus d'avance, mais il faut être réaliste", a reconnu Mattia Binotto, le patron de la Scuderia, rapporte la presse transalpine. Car les performances de sa SF1000 n'ont pas vraiment été au niveau escompté lors des essais hivernaux de Barcelone. Cette même monoplace sera pourtant bien en piste ce week-end sur le sur le circuit de Spielberg, mais l'écurie italienne compte bien "présenter les mises à jour lors de la troisième course", qui se déroulera le 19 juillet au Hungaroring, pour le Grand Prix de Hongrie.

"Nous n'aurions pas pu atteindre nos objectifs"

"Ce week-end, la voiture aura la même configuration que celle utilisée à la fin des tests de Barcelone. Cela ne signifie pas que nous nous sommes restés les bras croisés pendant la courte période, de seulement cinq semaines et demie, où nous avons pu travailler sur les voitures, en raison des procédures rigoureuses pour gérer la pandémie ainsi que de l'arrêt total des activités voulu par la FIA, en accord avec les équipes, précise Binotto. La vérité est que les résultats des essais nous ont amenés à prendre un virage important en termes de développement, notamment sur le plan aérodynamique. Il nous fallait d'abord comprendre pourquoi nous n'avons pas eu les résultats escomptés et dans quelle mesure il fallait, en conséquence, recalibrer l'ensemble du programme. Cela aurait été contre-productif de continuer dans la direction que nous avions choisie, sachant que nous n'aurions pas pu atteindre nos objectifs." Charles Leclerc et Sebastian Vettel, qui dispute sa dernière saison avec Ferrari, vont donc devoir prendre leur mal en patience.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.