F1 - Coronavirus : Le GP du Vietnam finalement reporté ?

F1 - Coronavirus : Le GP du Vietnam finalement reporté ?©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 03 mars 2020 à 13h06

Après le report du Grand Prix de Chine, c'est au tour du GP du Vietnam de se retrouver sous la menace d'un report.

Le Grand Prix du Vietnam finalement menacé lui aussi par le coronavirus ? Initialement, les organisateurs avaient assuré le mois dernier que la course n'avait rien à craindre en dépit de l'épidémie qui continue de progresser. L'une des dernières mesures en date prise par le gouvernement du pays pourrait toutefois changer complètement la donne, et obliger la FIA à reporter le GP du Vietnam, prévu le 5 avril dans les rues d'Hanoï, comme elle a déjà décalé (il n'est pas question d'une annulation définitive pour le moment) celui de Chine, qui aurait dû se dérouler le 19 avril prochain à Shanghai. Pour tenter d'endiguer la propagation de l'épidémie, le Vietnam a en effet décidé notamment de placer en quarantaine pendant quatorze jours toute personne débarquant sur son territoire en provenance d'un pays à risques. Un réel problème pour la F1, sachant que l'Italie, l'un des pays les plus touchés par le coronavirus, figure bien évidemment sur la listes de ces pays à risques. Et envoyer les Italiens en quarantaine reviendrait à mettre sur la touche toute l'équipe Ferrari au complet, mais aussi l'équipe AlphaTauri.

Bahreïn a fait exceptionnellement une entorse, le Vietnam en fera-t-il de même ?

Le personnel du manufacturier Pirelli, seul pourvoyeur de pneus en F1 et presque intégralement transalpin là aussi, serait également concerné par cette mise en quarantaine, au même titre que d'autres employés d'autres écuries, et en premier lieu Haas et Alfa Romeo. « Il ne s'agit pas seulement de deux équipes, AlphaTauri et Ferrari. Nous fournissons une assistance à Haas et à Alfa Romeo. Il y aura au moins quatre équipes touchées, plus Pirelli. Quelle sera la situation si, à terme, quatre équipes ne peuvent pas courir ? La course aura-t-elle lieu ou non ? », s'inquiétait Mattia Binoto avant l'heure la semaine dernière en marge des essais de Barcelone. Si le Grand Prix d'Australie, manche inaugural de la saison, a été maintenu, celui du Vietnam risque donc fort d'être reporté si le gouvernement vietnamien n'accorde pas une dérogation exceptionnelle pour que les Italiens puissent entrer librement sur le territoire le temps du week-end des 3, 4 et 5 avril. Bahreïn, qui a également pris une mesure de quarantaine pour les représentants des pays touchés, l'a fait le week-end dernier pour des essais en F2. Il faut souhaiter que le Vietnam acceptera lui aussi de faire une entorse à son règlement. Si ce n'est pas le cas, le calendrier doit s'attendre à être encore chamboulé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.