F1 : Avec Haas, Mick Schumacher vit "une torture"

F1 : Avec Haas, Mick Schumacher vit "une torture"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, Media365 : publié le vendredi 23 avril 2021 à 10h32

Mick Schumacher vit des débuts compliqués en Formule 1. Au volant de sa Haas, il n'arrive pas à sortir de l'arrière du peloton. Une véritable frustration pour celui qui parle de "torture"



Faire ses débuts en Formule 1 n'est pas toujours une bonne expérience. Au micro de Channel 4, Mick Schumacher a fait un premier bilan après ses deux premiers Grands Prix. Et le pilote allemand semble frustré par ses performances au volant de sa Haas. "J'adore rouler donc j'apprécie ce que je fais mais je n'aime quand je ne suis pas premier donc c'est une sorte de torture de rouler à l'arrière du peloton sans véritable compétition" a avoué le fils du septuple champion du monde. Au Bahreïn comme en Emilie-Romagne,  le pilote de 22 ans est allé au bout de la course pour terminer à la 16eme place lors des deux premières courses  de l'année. Lors du GP inaugural, derrière lui au classement, il n'y avait que les pilotes qui ont abandonné alors que le week-end passée, il a réussi à se classer devant son coéquipier Nikita Mazepin. A un tour ou plus des leaders lors de ses débuts en F1, Mick Schumacher a aussi été très loin de pouvoir se mêler à la course aux points, la faute à une monoplace dont les qualités sont limitées.

"J'ai le meilleur professeur du monde"

"Je suis obligé de me faire ma propre course. Peu importe qui est juste devant moi, je m'imagine que c'est le leader et que je dois le dépasser pour l'emporter. C'est le jeu que je joue pour rester motiver et sous pression pour être à 100%", a expliqué celui qui a remporté le championnat du monde de Formule 2 l'an passé. Mick Schumacher tient d'ailleurs a rappelé ses performances dans les autres catégories pour répondre à ceux qui voient dans ses débuts difficiles une preuve que c'est seulement grâce à son nom qu'il a intégré la Formule 1. "Il est impossible de rendre tout le monde heureux. Je connais ma valeur. Je sais ce que j'ai accompli pour arriver en F1. Ce n'est pas qu'un nom, j'ai aussi les gènes, le bagage et peut-être le meilleur professeur du monde" a expliqué le rookie. Une preuve que pour certains pilotes, les débuts en F1 ne sont pas de tout repos.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.