F1 : Au bonheur d'Ocon

F1 : Au bonheur d'Ocon©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 20 mai 2022 à 12h55

Neuvième au classement du championnat du monde après sa belle remontée à Miami, Esteban Ocon attend la suite de la saison de F1 avec appétit.



Il réalise un très bon début de saison. Après cinq Grands Prix, Esteban Ocon occupe la neuvième place au classement du championnat du monde des pilotes. Le pilote normand a toujours fini dans le Top 8, sauf en Emilie-Romagne, où il n'avait pu faire mieux que 14e. A Miami, il y a deux semaines, il avait même réalisé un sacré tour de force, après s'être crashé lors des essais libres. Forfait pour les qualifications et parti en dernière position sur la grille de départ, il avait réussi une superbe remontée pour terminer au huitième rang. Et il fait (beaucoup) mieux que son coéquipier Fernando Alonso, qui a uniquement marqué des points lors du premier Grand Prix, et a été contraint à l'abandon à deux reprises avant d'être pénalisé en Floride. Le bilan d'Alpine demeure néanmoins positif, comme l'a confié Ocon dans un entretien accordé à L'Equipe, même si tout n'est évidemment pas parfait.

Quel potentiel pour Alpine ?

"On est solides sur un tour. On a réussi, Fernando et moi, à placer une Alpine six fois sur dix en Q3. La voiture est rapide, mais il nous faut gagner en rythme de course. On se rend compte que sur la longueur d'un Grand Prix des F1 comme les Williams, par exemple, sont très bien. Même si elles partent de loin. On a aussi connu des soucis de fiabilité prévisibles", reconnaît Ocon, qui avoue profiter d'"un sacré bon quotient émotionnel avec ces voitures qui permettent de se suivre et de s'attaquer bien mieux qu'avec les anciennes F1." Et il attend avec impatience d'en découdre ce week-end lors du Grand Prix d'Espagne, sur le circuit de Barcelone, où "on va savoir où chacun se situe avec plus de précision, et envisager notre potentiel réel pour la série de Grands Prix à venir."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.